Avatar Paul Staes

Critiques de Paul Staes

Versus
  Suivre
7.6

"Le mal existe" ou l'exaltation du calvinisme ellroyen.

La différence fondamentale entre un écrivain moyen et un auteur majeur réside en la faculté dudit artiste à créer autour de ses œuvres un véritable cosmos, avec ses lois, ses valeurs, ses principes et ses rouages propres. Indiscutablement, James Ellroy est un auteur majeur de XXème siècle, un maître du roman noir et un véritable personnage à lui tout seul dont on ne rappelle pas les prises de... Lire la critique de Un tueur sur la route

2
Avatar Paul Staes
8
Paul Staes ·
-

Et si le manichéisme néo-conservateur était dépassé ?

La plus grande victime d'une guerre est évidemment la vérité, d'autant plus quand il s'agit de la trop mystifiée et de la trop fantasmée Corée du Nord. L'opinion publique occidentale entretient depuis trop longtemps à propos de cette dictature des préjugés et des fausses idées qui se révèlent être très graves dans un contexte géopolitique tendu, mais qui est en réalité le fruit d'une... Lire l'avis à propos de Le Monde Selon Kim Jong-Un

2 2
Avatar Paul Staes
7
Paul Staes ·
7.0

La complainte improbable et (pas si) mauvaise d'un enfant (pas si) ingrat.

Le rapport au père est un thème littéraire très ancien, que Franz Kafka lui-même avec traité dans Lettre au père de manière assez perspicace et plutôt subtile. Le fils entretient toujours un rapport particulier avec son paternel, d'autant plus quand il provient d'un milieu plutôt populaire et donc qui a conservé même inconsciemment des rites éducationnels à l'ancienne. Kafka avait... Lire l'avis à propos de Qui a tué mon père

2
Avatar Paul Staes
5
Paul Staes ·
7.4

La méditation dans l'immensité azur des côtes cubaines.

Le vieil homme et la mer était l'un des rares classiques qui me donnait profondément envie, tant par l'efficacité de l'évocation de son titre, par l'appartenance d'Ernest Hemingway à ce glorieux courant littéraire de la Génération Perdue qui me galvanise toujours de bonheur et également par son étrange réputation paradoxale qui semble tergiverser entre le chef d'oeuvre et la cause... Lire la critique de Le Vieil Homme et la Mer

1
Avatar Paul Staes
7
Paul Staes ·
8.0

L'étrange et douloureuse obsession pour la beauté.

La beauté est avec la force la première de toutes les aristocraties qui a cela de terrible qu'elle surgit de manière tellement arbitraire, de manière si flamboyante et de manière si ardente, tout à coup, en s'incarnant chez des êtres devant lesquels les hommes se prosternent comme devant des idoles, et en annihilant subtilement et sans effort toute forme de résistance. Elle est... Lire la critique de Le Portrait de Dorian Gray

1
Avatar Paul Staes
7
Paul Staes ·
Bande-annonce
7.2

La quête de sens à travers la traque du Zodiac.

Le phénomène des tueurs en série a cela de problématique qu'il en dit plus sur la société dans laquelle il apparaît que sur les tueurs en série en eux-mêmes, qui s'ils n'existent d'ailleurs parfois pas, sont bien souvent, au-delà des réalités criminologiques (car les tueurs en série existent) le miroir des fantasmes des opinions publics. Si les premiers types de tueurs en série sont nés dans... Lire l'avis à propos de Zodiac

1
Avatar Paul Staes
5
Paul Staes ·
Bande-annonce
6.1

Un exploit de racisme et de nullité.

Black Panther aurait du s'appeler Black Shit afin d'être à la hauteur de son infâme scénario, son ignoble idéologie et sa bêtise qui dépasse les sommets du sens commun. Jamais un tel film ne m'avait autant affligé par sa médiocrité tant formelle que matérielle, et ne m'avait autant scandalisé par la merde noire de sa réalisation. Déjà que les films Marvel avaient à de... Lire la critique de Black Panther

2
Avatar Paul Staes
2
Paul Staes ·
8.3

Une des plus bouleversantes enquêtes d'investigation de tous les temps.

Dans les années 80, la République Fédérale d'Allemagne est un Etat très performant dans l'industrie et 30 ans après le nazisme, elle devient une des principales puissances économiques européennes pour atteindre quelques années plus tard le summum de sa puissance lors de la réunification. Dans cette Allemagne renaissante, flamboyante, dirigée par la CSU (la droite classique), dans la froideur... Lire la critique de Tête de Turc

3
Avatar Paul Staes
10
Paul Staes ·
Bande-annonce
6.7

Série politique ou série de personnages ?

Certaines œuvres littéraires sont dites des romans de personnage, parce qu'elles se focalisent en grande partie sur des hommes et des femmes, aux psychologies bien définies et décrivent précisément les relations qu'ils nouent entre eux. La casa de papel est la représentation en terme de séries de ce genre littéraire précis, puisqu'elle laisse une place formidable à ses personnages,... Lire la critique de La Casa de Papel

1
Avatar Paul Staes
6
Paul Staes ·
Bande-annonce
7.2

La condition métaphysique des Noirs aux Etats-Unis.

Dans le regard indolent et compréhensif de Chris transparaît quelque chose de profondément érotique, qui se marie avec une certaine langueur de ses gestes assurés et gracieux. Il incarne son existence avec une douce ironie, parfois un peu cynique, de manière acidulée, amusée et désabusée. Ses yeux étonnamment expressifs couronnent un visage tendre, et ses sourires sont comme des invitations... Lire l'avis à propos de Get Out

Avatar Paul Staes
8
Paul Staes ·