Avatar Philounours

Critiques de Philippe

@Philounours
Versus
  Suivre
Bande-annonce
6.8

Les saoulants

Attention, il ne faut pas se méprandre, Les revenants n'est pas une série fanstastique mais dramatique. Dramatique par sa direction d'acteur, avec pour seule consigne à ces derniers de marmonner pour bien nous figurer la gravité du sujet. Je suspecte tout de même le commissaire tout aussi inspirée qu'un mérou, d'avoir, en plus, pris la liberté de composer l'intégralité de ses scènes avec un... Lire la critique de Les Revenants

2
Avatar Philounours
4
Philounours ·
7.6

Oui-Oui chez les magiciens.

Harry Potter vit chez son oncle et sa tante qui non seulement sont très méchants, incultes et sans intérêts mais en plus ils ont un fils vil et cruel qui harcèle le pauvre Harry, Cendrillon à lunettes. Le début de ce livre pose les bases de ce que constitue ce roman : un oeuvre pauvre, sans originalité et ennuyante. Avec quelques similututes avec le conte pour enfant, qui ne présage pas de... Lire la critique de Harry Potter à l'école des sorciers

4 1
Avatar Philounours
2
Philounours ·
Bande-annonce
5.6

Question à 800$: Lorsqu'un captain tombe dans la neige avant le 31 décembre, on dit

Petit A : Que c'est un captain qui est tombé dans la neige avant le 31 décembre ? Petit B : Que c'est une navet surgelée ? Petit C : Que c'est un nanard indigeste ? Ou encore D : La réponse D Captain America, c'est le paradoxe du papier à cigarette trempé dans l'huile : Steve Rogers n'a aucune épaisseur, est complètement transparent et pourtant le film est bien gras. Non, ce n'est pas pas un... Lire la critique de Captain America : First Avenger

4
Avatar Philounours
4
Philounours ·
Bande-annonce
7.1

Attention chérie, ça va couper !

A force de vouloir casser les codes du genre, Na Hong-Jin se perd dans une narration brouillonne. Alors que The Chaser était une belle réussite, coupant l'herbe sous le pied du spectateur, le déstabiliser en démontant les codes habituels du thriller pour mieux le happer dans une nouvelle mécanique. Il réitère dans The Murderer avec un meurtrier qui n'arrive pas à ses fins. Afin de rembourser... Lire l'avis à propos de The Murderer

Avatar Philounours
5
Philounours ·
Bande-annonce
5.4

Inclus, les vannes vues à la TV

- Les Blancs ? - Fait ! - Les Noirs ? - Fait aussi ! - Et les Juifs ? - C'est fait, c'est fait. - Et les Asiatiques, t'as pensé aux Asiatiques ? - Mais oui Jean-Mi, t'inquiète ils y sont tous. - Ouais... OK... Et l'humour, t'en as mis aussi Patrick ? - Mais personne m'a prévenu. Je devais m'occuper de l'humour aussi !!!!??? On aime bien Fabrice Eboué et Thomas Ngijol, tamponnés du label... Lire la critique de Case départ

1
Avatar Philounours
4
Philounours ·
Bande-annonce
6.7

C'est que le début, d'accord, d'accord...

Revoilà une fois de plus la bande de copains, en spandex moulé, embarquée dans une nouvelle aventure qui va se terminer en le sauvetage du monde. Sauf que là, ce sont les origines et l'élasthane n'existait pas encore. L'histoire commence donc dans la jeunesse d'Erik Lehnsherr, devant un camp de concentration où, le futur Magnéto, dévoile ses premiers pouvoirs au moment où ses parents lui sont... Lire l'avis à propos de X-Men : Le Commencement

2
Avatar Philounours
6
Philounours ·
Bande-annonce
6.1

La route est droite, mais la pente est forte.

Jusqu'ici c'était le sans faute : Simon Pegg,Nick Frost et Edgard Wright avaient dès leurs débuts atteints des sommets. Avec La série ultime des geeks : Spaced. Drôle, assurément, détaillant un portrait du quotidien de geeks d'aujourd'hui à la fois avec tendresse et cynisme préfigurait avec classe des 2 films qui allaient suivre: Shaun of The Dead et Hot Fuzz. Des perles du film de genre,... Lire l'avis à propos de Paul

1
Avatar Philounours
2
Philounours ·
7.3

ça s'en va et ça revient

Longtemps stigmatisé comme une japoniaiserie en France, l'animation japonaise (ou japanime ou anime) est peu paraitre assez hermétique car très codifiée. Tout comme le manga, 2 genres quasi-indiscociables, dont elle s'inspire et qui l'inspire, l'anime est segmenté en cibles de marché qui va du jeune à l'ado (fille et et garçon) jeune adulte, adulte, adulte aimant le dessous des jeunes filles,... Lire l'avis à propos de Innocence : Ghost in the Shell 2

7 5
Avatar Philounours
8
Philounours ·
Bande-annonce
5.5

Hohoho... green hornet

Je pourrais parler de l'acteur principal campant le Green Hornet dont le jeu pourrais se résumer à Homer Simpson rotant après une bière (mais fraîche) Je pourrais m'attarder sur le "message" porté par le film jusqu'à l'écœurement que les américains sont grossiers, stupides, incapables, fainéants et vulgaires. Je pourrais également m'étendre sur la 3D complètement inutile qui ne sert qu'à nous... Lire la critique de The Green Hornet

Avatar Philounours
2
Philounours ·