Avatar Remy Pignatiello

Critiques de Remy Pignatiello

Versus
  Suivre
Bande-annonce
6.9

Critique de The Land of Hope par Remy Pignatiello

The Land Of Hope est à la fois un film étrange, mais en même temps très logique. Etrange parce que Sono Sion ne semble pas exactement certain de ce qu'il veut montrer, de là où il veut en venir, mais en même temps très logique parce que très cru avec ce qu'il montre. Le film semble éminemment anti-nucléaire, et de l'aveu même de Sion, est fait pour susciter un "vif débat sur le nucléaire et... Lire la critique de The Land of Hope

Avatar Remy Pignatiello
7
Remy Pignatiello ·
Bande-annonce
7.2

Critique de Dans la peau de John Malkovich par Remy Pignatiello

"- Malkovich ? - Malkovich, Malkovich. - Malkovich !" Qu'est-ce que Malkovich ? Et qu'est-ce que Being John Malkovich ? Où se situe la frontière entre ce qu'on est et ce qu'on parait être, entre sa propre volonté et celle dictée par les autres ? Peut-on être unique et plusieurs en même temps, le tout dans la même personne ? Et surtout, pourquoi le bord de l'autoroute est forcément la sortie ?... Lire l'avis à propos de Dans la peau de John Malkovich

Avatar Remy Pignatiello
10
Remy Pignatiello ·
Bande-annonce
7.1

Critique de L'Échine du diable par Remy Pignatiello

Guillermo del Toro le dit souvent, mais honnêtement, on n'a pas besoin de lui pour s'en douter : Le labyrinthe de Pan et L'échine du diable sont pensés comme des compagnons. Mêmes mélanges des mêmes thématiques, mêmes structures, quasiment les mêmes jeux de personnages. Ici, on retrouve donc la même volonté de dépeindre les souffrances d'enfants malmenés par des adultes les privant de leur... Lire la critique de L'Échine du diable

6
Avatar Remy Pignatiello
9
Remy Pignatiello ·
Bande-annonce
5.7

Critique de Contagion par Remy Pignatiello

Malgré un sur-découpage du fait d'un bien trop grand nombre de story-lines, Contagion reste efficace grâce à un schéma mécanique (qui semble en plus bien documenté, en se basant sur le Nipah Virus) n'hésitant pas à expliciter un brin de virologie en passant, ce qui ne fait pas de mal. Et puis, il y a un côté parfois transgressif, avec tous ces grandes pontes qui font n'importe quoi (le... Lire la critique de Contagion

Avatar Remy Pignatiello
8
Remy Pignatiello ·
Bande-annonce
5.9

Critique de Oblivion par Remy Pignatiello

Oblivion est, malheureusement, encore un film dont on pourra se demander pourquoi il dure 2h car ça n'a quand même pas grand chose à proposer. Le film met en effet 35 min à nous amener dans le cœur du récit, avec un rebondissement démarrant clairement l'intrigue, sauf que 30 min plus tard, on se demande toujours si ZE révélation va être aussi bête qu'on le devine. La réponse est évidente : oui,... Lire la critique de Oblivion

1
Avatar Remy Pignatiello
6
Remy Pignatiello ·
Bande-annonce
5.1

Critique de La Chute de la Maison Blanche par Remy Pignatiello

En voilà une surprise pas désagréable. Piquant un peu à droite à gauche, surtout chez Die Hard, Olympus Has Fallen enchaîne sans trop de temps morts une histoire convenue et prévisible au possible : l'ancien garde du corps du Président qui se retrouve pile là où il faut pour sauver le-dit Président de méchants Nord Coréens qui veulent tout faire péter. Même si le film traîne un peu la patte au... Lire l'avis à propos de La Chute de la Maison Blanche

Avatar Remy Pignatiello
7
Remy Pignatiello ·
Bande-annonce
6.1

Critique de Maniac par Remy Pignatiello

Il y a une grande tristesse mélancolique dans ce remake de Maniac, probablement le résultat d'une combinaison de changements souvent efficaces mais parfois casse gueules. Evacuons les évidences, le choix d'Elijah Wood en remplacement de Joe Spinell envoie le film dans une toute autre direction que le document guerilla urbaine de Lustig. Dans ce Maniac 2013, on se situe plus dans une démarche... Lire la critique de Maniac

1
Avatar Remy Pignatiello
8
Remy Pignatiello ·
Bande-annonce
6.1

Critique de Hôtel Transylvanie par Remy Pignatiello

Hotel Transylvania est d'un classique presque décontenançant : enfilant les poncifs avec une régularité impressionnante, c'est son rythme qui ne faiblit jamais et sa réalisation au top qui permettent de le boire comme du petit lait. L'introduction est un peu longuette, il faut bien l'avouer, surtout pour positionner une intrigue on ne peut plus simplette : papa Dracula couve sa petite fille, et... Lire l'avis à propos de Hôtel Transylvanie

Avatar Remy Pignatiello
7
Remy Pignatiello ·
Bande-annonce
7.1

Critique de Objectif vérité par Remy Pignatiello

Medium Cool commence comme il se finira : sans préciser si l'on voit un film scénarisé ou un documentaire. Un klaxon retentit sans discontinuer, un cameraman d'une chaine d'infos et un preneur de son filment une voiture accidentée. A l'intérieur, une passagère, en train de vivre ses derniers instants. Afin de mieux capter les derniers soupirs de celle ci, le preneur de son éteint le klaxon. Une... Lire l'avis à propos de Objectif vérité

5
Avatar Remy Pignatiello
9
Remy Pignatiello ·
Bande-annonce
7.8

Critique de L'assassin habite au 21 par Remy Pignatiello

En son temps, Clouzot fut très mal perçu. La faute, évidemment, au fait que le bonhomme tourna en étroite collaboration avec la Continental, maison de production collabo dirigée de près par le gouvernement nazi de la 2nde guerre mondiale. Qui plus est, sa relation avec Suzy Delair, qui ne cachait pas alors ses sentiments pro-allemands, n'arrangeait pas vraiment les choses, et surtout, son film... Lire l'avis à propos de L'assassin habite au 21

2 1
Avatar Remy Pignatiello
9
Remy Pignatiello ·