Avatar STEINER

Critiques de STEINER

Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.3

L'autre coté du paradis

Situé chronologiquement en point d’orgue d’une extraordinaire série de chef-d’œuvre (Brewster Mc Cloud, John Mc Cabe, le Privé, Nashville, Popeye), impressionnant brelan d’as qui a consacré Altman comme cinéaste le plus brillant de la génération des années 70, Nashville a été un des plus grand succès public de son auteur. Nashville est une investigation de l’Amérique et de ses mythes, de son... Lire la critique de Nashville

Avatar STEINER
9
STEINER ·
Bande-annonce
7.3

Quand l'esthétisme prime

Misant sur la multiplicité des effets plastiques, les décors et les couleurs chamarrées de la MGM étant entièrement au service des inspirations d’un metteur en scène donnant libre cours à son esthétisme, Traquenard est un régal pour les yeux : du carmin du sofa où s’endort Cyd Charisse au mauve du premier ballet en passant par le jaune paille du générique, la fable se situe au niveau des plus... Lire la critique de Traquenard

Avatar STEINER
4
STEINER ·
7.1

La clé n°7 des songes

Lang dans son milieu de prédilection : une architecture des formes et des sentiments qui sied habilement au genre du film à suspense.Le décalage qui provient de la voix off intérieure de Joan Bennet venant se superposer à celle qu’elle utilise pour s’exprimer, crée un décalage émotionnel surprenant, rappelant la caméra subjective de « la dame du lac » ou des passagers de la nuit ».L’aspect «... Lire la critique de Le Secret derrière la porte

Avatar STEINER
7
STEINER ·
Bande-annonce
7.5

La goualante de l'éventreur

Partant d’un fait divers criminel assez sordide, dont il a respecté la trame générale, en l’assaisonnant de vérités historiques a sa façon, très gauche radicale telle qu’elle se concevait dans ces années 70 militantes, (Robespierre ressort ainsi dans son propos comme une sorte de héros positif de la révolution), Tavernier a réussi la prouesse – un peu comme Fritz Lang ou Joseph Losey dans... Lire la critique de Le Juge et l'Assassin

Avatar STEINER
8
STEINER ·
Bande-annonce
6.4

Quand la bobosphère se fait son cinema

La bataille de Solferino c’est d’abord d'une victoire de l'armée française de Napoléon III alliée à l'armée sarde sur l'armée autrichienne de l'empereur Francois-Joseph, mettant aux prises 330 000 soldats et qui vaudra a la France le rattachement a son territoire de la Savoie un an plus tard. Mais la bataille de Solferino c’est aussi 40 000 hommes hors de combat et abandonnés sur le champ de... Lire la critique de La Bataille de Solférino

1
Avatar STEINER
2
STEINER ·
Bande-annonce
6.2

PLUS PLATE LA VIE

Placage laborieux des dialogues chantants de Pagnol, la fable a bien du mal à prendre chair entre la référence obligée- et en comparaison de laquelle elle est forcément décevante- de l’œuvre originelle marqué par la classe de Raimu et consorts- et les vélléités d'une version modernisée dont l’utilité immédiate constitue déjà en soit un gros point d’interrogation. Des personnages presque... Lire la critique de Fanny

Avatar STEINER
2
STEINER ·
Bande-annonce
7.3

Entomologie du temps qui passe

Sans commune mesure avec les pitreries de la production comique francaise de l’époque, Tati impose, après « jours de fête », un ton original aux trouvailles poétiques qui n’ont pour équivalent qu’un Pierre Etaix dans l’histoire du cinéma francais.Dédaignant les grosse ficelles du vaudeville et les mots d’auteur faciles à la Michel Audiard, il s’oriente vers un burlesque en demi-teinte, fonde... Lire la critique de Les Vacances de M. Hulot

Avatar STEINER
9
STEINER ·
Bande-annonce
8.2

AUTOPSIE DU CORPS SOCIAL

Voulant se démarquer des allégories expressionnistes qui avaient fait sa gloire au temps du muet, Fritz Lang, préoccupé par les crises que traversait l’Allemagne à l’aube des années 30, choisit pour son premier film parlant de traiter un cas clinique en le greffant sur une analyse d'une extreme rigueur d’un pays déstructuré, fruit mûr pour la dictature.M est une dénonciation sans équivoque... Lire la critique de M le maudit

Avatar STEINER
7
STEINER ·
Bande-annonce
6.0

Un Buster cousu main

La vie quotidienne d’un petit tailleur de quartier, insensible à la canaillerie ambiante et qui cultive la fleur bleue de l’innocence et de la générosité.Cette chronique insolite, qui tourne le dos au naturalisme, a consacré un cinéaste marginal, épaulé par la verve de Remo Forlani et la truculence d’excellents acteurs.Une comédie qui enchanta Jean Renoir pour son classicisme nonchalant, mais... Lire l'avis à propos de L'amour c'est gai, l'amour c'est triste

Avatar STEINER
6
STEINER ·
6.3

Nostalgie tragi-comique

Christian Jacques semble s’être perdu corps et âmes dans cette série d’historiettes à la Marcel Aimée, à la façade fauchée des sordides séries B que le cinéma d’après-guerre français avait pu honteusement cracher pendant une petite décennie encore, accablé d’une interprétation à tel point épouvantable qu’elle ne peut même prétendre à aucune espèce de catégorisation académique (Susy Delair,... Lire la critique de Souvenirs perdus

Avatar STEINER
1
STEINER ·