Avatar STEINER

Critiques de STEINER

Versus
  Suivre
Bande-annonce
6.7

FLACH CRASH

Voyages temporels, troubles de l’identité sexuelle, sociétés secrètes et exploration spatiale : la fable intrigue d’abord par son aspect éclaté et ses thématiques incertaines, semblant prédestiner ces mijotés de scénaris à une très mauvaise tambouille.Elle fait pourtant illusion pendant 3 bons quarts d’heures par la grâce d’une maitrise formelle impeccable et d'un duo d’acteurs ayant l’air... Lire l'avis à propos de Predestination

Avatar STEINER
4
STEINER ·
Bande-annonce
6.8

Les jeux de l'amour et de l'autosatisfecit

Un budget modeste, une production indépendante, des acteurs presque tous débutants, une description qui se veut ironique du mode de vie contemporain, dominé par la libération sexuelle, la manie de la psychothérapie et le culte des nouvelles technologies, autant de signes déjà à l’œuvre chez Woody Allen ou Paul Mazursky, et trouvant son adepte le plus décalé à défaut d’être le plus attachant... Lire la critique de Sexe, Mensonges et Vidéo

Avatar STEINER
4
STEINER ·
Bande-annonce
8.0

.L'homme descend du monstre

Diamant noir du cinéma contemporain, ce film sans précédent ni prolongement nous touche tant quant par sa dimension fantastique que par sa force de compassion. Paraissant renouer avec la tradition du fantastique américain d’avant-guerre, genre Freaks ou King Kong, - si l’on ne peut se défendre ici ou la d’un certain malaise- il faut reconnaitre que l’œuvre touche au plus profond de notre... Lire l'avis à propos de Elephant Man

Avatar STEINER
10
STEINER ·
Bande-annonce
7.3

Oeuvre au noir

Témoin d’un règlement de compte entre dealers, l’employé d’une station-service d’un quartier populaire de Paris, dont le fils est mort d’une overdose, se transforme en justicier avant d’être abattu à son tour. Une atmosphère délibérément glauque, des personnages poussés au noir, un acteur- Coluche- utilisé à contre-emploi et qui lui vaudra un César on ne peut plus mérité, un arrière fond... Lire la critique de Tchao Pantin

Avatar STEINER
7
STEINER ·
Bande-annonce
8.2

JAMES STEWART FAIT SON CINEMA

Dans fenêtre sur cour, le photographe rivé dans son fauteuil est comme le double du spectateur devant son écran ; c’est aussi le double du metteur en scène, construisant son histoire et son « découpage » à partir d’une série d’images ou de séquences puisées dans le spectacle de la cour, c’est-à-dire de la vie.D’ou le traitement de l’intrigue, une approche des lieux et des personnages, au... Lire l'avis à propos de Fenêtre sur cour

Avatar STEINER
8
STEINER ·
Bande-annonce
5.9

Manger son chapeau

Les chapeaux clearlake sont comme il se doit tirés bas, les mines grossièrement pathibulaires, les rues terriblement sombres, les bureaux à l’éclairage peu finement blafards, les méchants tellement méchants qu’ils roulent des pupilles à s’en désorbiter le nerf optique (pauvre Sean Penn).Une stylisation vaguement inspirée du coté de Dick Tracy, beaucoup de moyens, une tripotée de bouffonerie... Lire l'avis à propos de Gangster Squad

Avatar STEINER
2
STEINER ·
Bande-annonce
6.1

AU TOUT PETIT TROT

Une distribution des plus improbable semblait pourtant donner le ton : Canet, Auteuil, Donald Sutherland, Tchecky Karyo, Higelin..(et pourquoi pas Denise Fabre pendant qu’on y est ?), rassemblement international de coureurs de cachets au service d’une petite fable édifiante qu’on aurait pu penser exclusivement prédestinée au prime de» Gulli »…On nous prend un peu pour des ânes, Canet est... Lire la critique de Jappeloup

Avatar STEINER
2
STEINER ·
Bande-annonce
4.6

AMITIES CONTREFAITES

Terrifiante historiette à deux balles sur la « fameuse crise de la quarantaine », filon providentiel dont c’est emparé avec un bonheur contrarié le cinema français depuis quelques années.Les répliques fusent.. les personnages ont l'air de se trouver drole et le spectateur est littéralemment pétrifié par tant de vacuité.Le chef d’œuvre n’est ici plus que jamais pas au rendez-vous et si on peut... Lire la critique de Dépression et des potes

Avatar STEINER
3
STEINER ·
Bande-annonce
6.3

Grazie Miele

Une jeune fille procure des substances létales à des malades en fin de vie n’ayant plus que pour unique désir de quitter les leurs le corps et l'esprit en paix, à l’abris des souffrances infligées par l’absurde bureaucratisme médicale.Elle le fait sur le mode de l’évidence, de celle qui sait que cela doit être fait, loin des contingences morales qui consacre chaque malade en débat éthique,... Lire la critique de Miele

Avatar STEINER
7
STEINER ·
Bande-annonce
7.4

GLACE A SEPT FACES

Véritable conte de fée moderne, construit sur plusieurs flash backs entrelacés, un peu comme Citizen Kane, enquêtant sur la vraie personnalité d’une femme, victime des fastes tapageurs du show business, de la muflerie ou de l’arrivisme des hommes, ainsi que de sa propre frivolité, la sculpturale Ava Gardner incarne une star déchue de son piédestal nous laissant entrevoir les secrets de son... Lire la critique de La Comtesse aux pieds nus

1
Avatar STEINER
8
STEINER ·