Avatar Sabine_Kotzu

Critiques de Sabine Zuberek

@Sabine_Kotzu
Versus
  Suivre
Bande-annonce
6.6

Critique de Le Lac aux oies sauvages par Sabine_Kotzu

Nous en sortons à l'instant : visuellement éblouissant, une immersion sonore totale, une mise en scène inventive sur un rythme soutenu et un scénario à tiroirs plutôt bien foutu, qui vous fait vous demander, à l'issue d'une traque sans répit et sur la surprise du plan final, qui tirait les ficelles, qui jouait double jeu, qui sont les opportunistes, à l'image en toile de fond du... Lire l'avis à propos de Le Lac aux oies sauvages

Avatar Sabine_Kotzu
8
Sabine_Kotzu ·
Bande-annonce
7.2

Netflix et Earl grey, jubilatoire !

On a vu "A Couteaux tirés" hier, en famille, comme un film de lendemain de noël, comme on relirait "Le Meurtre de Roger Ackroyd" ou un Fleuve noir (ça m'arrive régulièrement), comme on s'oublierait sous le plaid avec un vieux Miss Marple et une tranche de pudding rhum-raisins, comme mus par un penchant régressivement coupable au désuet. Mais la salle était encore comble et on s'est beaucoup... Lire la critique de À couteaux tirés

2
Avatar Sabine_Kotzu
8
Sabine_Kotzu ·
Bande-annonce
6.5

Critique de It Must Be Heaven par Sabine_Kotzu

"It must be heaven", c'est l'absurde comme une seconde peau chez Elia Suleiman. C'est l'absurde, comme manière d'être-au-monde poėtique. Et l'absurde ? C'est avoir sur le monde et ses manifestations quotidiennes, un exceptionnel potentiel de regard. Le regard qui va légèrement se décaler et débusquer, sous les apparences, le mécanisme dans sa répétition la plus nue, la plus inepte dans sa... Lire l'avis à propos de It Must Be Heaven

Avatar Sabine_Kotzu
9
Sabine_Kotzu ·
Bande-annonce
7.1

Critique de The Lighthouse par Sabine_Kotzu

Comme toutes les productions distribuées par A24, "The Lighthouse" est une vraie expérience visuelle (Je me souviens du très beau "A Ghost Story"), mais une expérience qui n'a toutefois pas été à la mesure de ce que j'en attendais. Un phare, personnage sous-exploité selon moi, et une sirène-poupée gonflable. Le mystère et la fantasmagorie annoncés dans la première demi-heure se dégonflent.... Lire l'avis à propos de The Lighthouse

Avatar Sabine_Kotzu
5
Sabine_Kotzu ·
Bande-annonce
7.6

Critique de Les Misérables par Sabine_Kotzu

J’ai vu le film à sa sortie, avant que soient exhumés et rejugés sur la place publique le crime et l’expiation de son réalisateur, Ladj Ly, que je ne connaissais pas. Gosse de la cité des Bosquets à Montfermeil, qui s’est dit « pris à l’époque sous le poids des traditions africaines » (Entendez « Charia »). On sait l’emprise sur les cités des Frères musulmans qui ont su paradoxalement... Lire l'avis à propos de Les Misérables

Avatar Sabine_Kotzu
9
Sabine_Kotzu ·
Bande-annonce
7.4

3’30. The perfect loop !

Tea’s ready, Miles ! « Le Mans 66 » ! Attention, article Top Gear ! Alors, là ! Par ma mustang, c’est vraiment MON FILM ! Mon film préféré de l’année et dans mon top personnel. Trois raisons thématiques : Le portrait savoureux du visionnaire Carroll Shelby, ce pur fermier texan aux vies multiples, revenu à sa première passion, la course automobile, qui... Lire la critique de Le Mans 66

4
Avatar Sabine_Kotzu
10
Sabine_Kotzu ·
Bande-annonce
6.2

Critique de Un jour de pluie à New York par Sabine_Kotzu

Il y a le New York de Woody Allen comme il y a le New York de Paul Auster et on adore, jusqu'à la bande son qui joue la partition de ce NY sous la pluie, premier personnage du nouvel opus allenien. Bref, un Woody Allen inspiré, qui renouvelle ses éternelles névroses par la fraîcheur de ses jeunes acteurs : un Chalamet à chaque film meilleur, une Selena Gomez malicieuse et une Elle Fanning,... Lire l'avis à propos de Un jour de pluie à New York

Avatar Sabine_Kotzu
8
Sabine_Kotzu ·
Bande-annonce
7.4

Critique de Portrait de la jeune fille en feu par Sabine_Kotzu

Un tableau de maître à la palette d'une extrême délicatesse : double portrait à la Vigée Le Brun dans un décor épuré, vert et brun à la Chardin. Le grain de l'image est celui de la toile préparée. Un écrin aussi discret que flamboyant pour deux actrices absolument magnifiques : Noémie Merlant se révèle d'une infinie sensibilité dans son jeu et trouve sa place au milieu de la plus... Lire l'avis à propos de Portrait de la jeune fille en feu

1
Avatar Sabine_Kotzu
10
Sabine_Kotzu ·
Bande-annonce
6.5

Critique de Ad Astra par Sabine_Kotzu

Un très grand James Gray (peut-être enfin reconnu, sans méprise), et un très grand Brad Pitt, magnifique de douleur contenue. Le cinéma, cette merveilleuse machine d'illusionniste, m'a conduite sous les anneaux sombres de Neptune et au fond de mon propre penchant à l'isolement. Je ne l'aurais pas imaginé. J'ai toujours été un astronaute aux confins de ma solitude et l'espace infini... Lire l'avis à propos de Ad Astra

Avatar Sabine_Kotzu
9
Sabine_Kotzu ·
Bande-annonce
6.3

Un des meilleurs Dumont que j’ai vus !

Vraiment, vraiment cocasse et incroyable ! Sans doute parce que la fragile tension entre le grotesque et le sublime qui fait la patte de Dumont depuis le début trouve ici un équilibre qu’elle n’avait pas dans « Jeannette » et qui s’ajuste dans la manière dont est abordée la question de la reconstitution historique et de l’incarnation d’un personnage mythique (notamment au cinéma). Cette... Lire l'avis à propos de Jeanne

Avatar Sabine_Kotzu
10
Sabine_Kotzu ·