Avatar TristeLune

Critiques de MadA

@TristeLune
Versus
  Suivre
Écouter
7.6

Gris Lounge

Je sirotais ma troisième bière bien peinard dans ce bar un rien classieux, un rien crasseux, un rien cosy. Pourtant de l'extérieur rien ne laissait présager un endroit chaleureux. C'était une petite rue de Toulouse comme tant d'autres. La couleur rouge des briques de nombreuses devantures contrastait et écrasait les teintes "ciment triste" de quelques bâtiments plus récents. Les trottoirs... Lire la critique de Emperor Tomato Ketchup

2 4
Avatar TristeLune
7
TristeLune ·
Écouter
6.4

Ecoute et Bouge ton luc !

Fin seventies influencé par le mouvement punk anglo saxon le ROcK explose aussi en France. Alors que Téléphone sévit depuis peu et que Trust peaufine son fantastique premier album explose la Bombe Starshooter emmené par le Kent Cokenstock. Ils sont jeunes, ils sont fous, ils jouent de la guitaaaare, ils sautent dans tous les sens et s'éclatent comme des malades. Un skeud bourré d'électricité,... Lire la critique de Starshooter

3 3
Avatar TristeLune
10
TristeLune ·
Écouter
7.6

Non humains

Quel étonnement ! Dès les premières notes on comprend que cet album va être très très lourd. On croit avoir écouté beaucoup de musique et en prog Métalleux on ne pense pas qu'il soit possible de surpasser des Opeth, Dream Theater ou autre Porcupine et Roi cramoisi. On se ne doute pas du potentiel invraisemblable de l'être humain capable de repousser les limites encore. Etonnement mot faiblard... Lire la critique de Animals as Leaders

1
Avatar TristeLune
10
TristeLune ·
7.1

Réalité

Qu'est ce qui est vrai ? Notre monde est il vrai ? Le Monde dépeint dans le livre que je lis est-il vrai ? Dans le livre un personnage lit un livre qui parle d'un Monde. Ce Monde est-il vrai ? Le personnage lit un livre dans lequel il découvre un personnage qui lit un livre qui parle d'un Monde : ce Monde est-il vrai ? Emboitement infini ! Qu'est-ce que la réalité ? Où est la... Lire l'avis à propos de Le Maître du haut château

5 4
Avatar TristeLune
7
TristeLune ·
Écouter
8.2

DISSOLUTION

Les fidèles tendaient leurs bras vers les cieux, leurs corps ondulaient avec lenteur imprimant dans le temps des cahots flamboyants comme si cet acte de dévotion ultime pouvait distordre la trame du passé en s'accordant au présent pour conjuguer le futur. Le temps n’a pas d’importance il est une infime parcelle du néant qui le boit ou le crache comme un enfant tourmenté arrache les ailes... Lire l'avis à propos de K.A

4 13
Avatar TristeLune
8
TristeLune ·
7.6

Absoudre et puis pleurer

« Sous le Soleil de Satan » ou pourquoi pas « Dans la nuit de Dieu », quels titres ! Oxymores délicieux ! Attrait pour le religieux, curiosité pour l’agnostique, mépris pour l’athée. On y présage le combat ancestral de la lumière et de la noirceur tant de fois renouvelé, remanié, ressassé jusqu’à plus soif. On y découvre l’univers intérieur de personnages tourmentés à l’extrême par cette... Lire la critique de Sous le soleil de Satan

3 11
Avatar TristeLune
8
TristeLune ·
Écouter
7.4

Chaud et Froid

Toute la vie avec toute la misère et tout le bonheur du Monde en une chanson, est-ce possible ? Trènet chante la joie, le bonheur d'être vivant, de courir dans les près, d'entendre des oiseaux chanter, de sentir la chaleur du Soleil ou la bienfaisance de la pluie. Trénet chante la souffrance, celle de la misère, de la faim, de la faiblesse inextinguible, de la bêtise méchante... Lire la critique de Je chante

5 3
Avatar TristeLune
10
TristeLune ·
7.5

Fulgurances

La liberté ne se marchande pas elle se prend. Charles Bukowski incarne cet adage à travers ses personnages…à travers son personnage. Pour commencer s’affranchir des codes qu’ils soient moraux (se mettre au ban volontairement «infâme, tu l’es puisque tu pourris tout ») ou écrits (ponctuation toute personnelle sans majuscules) et les fouler aux pieds. Suivre une ligne subversive et... Lire l'avis à propos de Journal d'un vieux dégueulasse

7 4
Avatar TristeLune
9
TristeLune ·
7.9

Humbert, Matzneff, Fr. Mitterand, Polanski, Chaplin, Caroll, Hamilton,...et qui d’autre ? No comment

Quand je pris Lolita dans mes mains, je ne désirai pas cette lecture redoutant les prémices d’une histoire trop simpliste, si commune, tirée de « lavraievie » (1/1 bis) et toute parée d’une sordidité graveleuse. Campé sur des positions arriérées ou évoluées, c’est selon, je ne pus m’empêcher de lire à travers le prisme d’une morale acquise qui paraitra désuète ou infatuée aux intellectuels... Lire l'avis à propos de Lolita

12 5
Avatar TristeLune
5
TristeLune ·
7.3

Bukowski pour les nuls

Soyons clairs Bukowski est un écrivain merveilleux mais oubliez (vous y reviendrez plus tard, comme ça, pour voir) le "Contes de la folie ordinaire" ou "Erections, Ejaculations, Exhibitions and General Tales of Ordinary Madness". Ah, avec le titre anglais on a envie de lire là ! A la place ruez-vous sur "Souvenirs d'un pas grand chose", "Le Postier", "Journal d'un vieux dégueulasse". EEEGTOM... Lire l'avis à propos de Contes de la folie ordinaire

3
Avatar TristeLune
6
TristeLune ·