Avatar Ukiyo

Critiques de Ukiyo

Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.2

Ce moment où tout bascule...

Série à voir, les 7 premiers épisodes sont vraiment prenants. Je suis un peu plus réservé sur le dénouement, certaines relations ne marchent pas (mère de Brandon et son mari, DiAngelo et Pete, notamment), et l'inutile complexité de certains arcs narratifs nuit à la série. Mais on sent qu'on est très proche de ce qui peut se passer aux US; et pour ça un grand bravo. Rampart, Serpico, Rodney... Lire l'avis à propos de Seven Seconds

7
Avatar Ukiyo
7
Ukiyo ·
Bande-annonce
6.6

Moi, personnellement, j'ai beaucoup aimé

C'est bien joué, bien rythmé, le casting est parfait, les dialogues font mouche...honnêtement que demander de plus ? Quelques ficelles sont un peu grosses, mais le film n'en reste pas moins une excellente comédie, une des meilleures des dernières années. Alors oui c'est parfois un poil franchouillard, mais tant mieux non ? Que dirait - on d'une comédie française qui n'aurait plus rien de... Lire l'avis à propos de Le Sens de la fête

6 2
Avatar Ukiyo
8
Ukiyo ·
Bande-annonce
6.6

La série de l'impossible

L'avantage de cette série, c'est que vous saurez rapidement si elle est faite pour vous ...ou pas: dès les 2 premiers épisodes les rebondissements sont tellement extravagants qu'ils permettent à chacun de se situer. Si rien ne vous choque, vous pouvez continuer. Sinon mieux vaut limiter la casse (c'est le cas de le dire) en arrêtant rapidement. Rappelons tout de même qu'une série sur un... Lire l'avis à propos de La Casa de Papel

81 7
Avatar Ukiyo
5
Ukiyo ·
Bande-annonce
7.1

A périr d'ennui

JM Vallée c'est bien le réalisateur de l'excellent CRAZY ? Naomi Watts la talentueuse actrice de 21 grammes et Gyllenhaal l'acteur bourré de qualités qui prenait de vrais risques en jouant dans Brokeback Mountain ? Parce que là on ne retrouve rien de tout ça: c'est mou, conventionnel, lent, ennuyeux, didactique mièvre. L'iconoclasme dans le film c'est de casser un réfrigérateur, un pc, ou de... Lire l'avis à propos de Demolition

1
Avatar Ukiyo
3
Ukiyo ·
Bande-annonce
8.2

Malaise

Précisons d'entrée que je ne remets absolument pas en cause la nécessité de documentaires sur la shoah: à ce titre je considère "Shoah" comme un chef d'oeuvre absolu. Certains documentaires de Prazan, la série "Jusqu'au dernier: la destruction des juifs d'Europe"", etc...ont indéniablement apporté quelque chose dans la compréhension de l'holocauste. Non, ce qui me met mal à l'aise, c'est que... Lire l'avis à propos de Les Quatre Sœurs

3 2
Avatar Ukiyo
6
Ukiyo ·
Bande-annonce
6.0

Janus

La part de lumière d'Assayas, c'est "Fin août, début septembre", "Clean","Sils Maria" et "Carlos": des oeuvres fortes, personnelles, parfois même visionnaires, portées par des acteurs de qualité, bien rythmées et immersives. Romantiques aussi, parfois. Sa part d'ombre, c'est "Les destinées sentimentales", "Demonlover" et "'L'heure d'été", entre autres: des œuvres ampoulées, lentes, mal... Lire la critique de L'Heure d'été

Avatar Ukiyo
3
Ukiyo ·
Bande-annonce
7.6

A 2 doigts du chef d'oeuvre

Apres une succession d'incroyables navets (Lalalalalalalalalala land, Baby driver, Moonlight, et j'en passe), je croyais le cinéma américain mort et enterré. Mea culpa, j'ai retrouvé avec "3 Billboards....." certains frissons de ma jeunesse, quand le cinéma américain me faisait rêver, vaciller, rire, réfléchir, vibrer...bref ressentir quelque chose. Le casting est irréprochable, à tel... Lire la critique de 3 Billboards - Les Panneaux de la vengeance

Avatar Ukiyo
8
Ukiyo ·
Bande-annonce
7.4

Sujet difficile

Quelle manque d'audace et de créativité ! Par rapport à "Do not ever wipe tears without gloves", c'est le jour et la nuit. Sur un sujet aussi délicat, ça ne pardonne pas: le film est insipide. Une (grosse) déception. Edit: César du meilleur film...on rêve. Lire la critique de 120 battements par minute

Avatar Ukiyo
4
Ukiyo ·
Bande-annonce
6.6

Karl, Robert et moi

Les positions politiques de Guédiguian sont pour moi à la limite de l'acceptable. Cette bonne vieille idéologie marxiste qui fait de tous les pauvres des gens généreux injustement oppressés et naturellement innocents, ou au pire des coupables avec des circonstances atténuantes longues comme le bras; et des riches des coupables par nature; est dogmatique, idéologiquement orientée et... Lire l'avis à propos de Les Neiges du Kilimandjaro

Avatar Ukiyo
7
Ukiyo ·
Bande-annonce
5.6

Beau mais parfaitement insipide

Au vu du casting, j'étais très enthousiaste: j'aime beaucoup l’éclectisme de Zabou, je trouve qu'Anais Demoustier a un charme dingue, j'adore le coté décalé de Bruni-Tedeschi, je considère que Maiwenn a un vrai talent d'écriture, bref il y avait vraiment de quoi faire quelque chose de bien. Encore faudrait-il qu'il y ait quelque chose à raconter, parce que là il n'y a strictement aucun... Lire la critique de Paris Etc.

7
Avatar Ukiyo
4
Ukiyo ·