Avatar Adam  Kesher

Critiques de Adam Kesher

Versus
  Suivre
Bande-annonce
6.4

De la (l'in)temporalité de l'épouvante

Critique croisée : Mother ! Le film d'épouvante est une ritournelle, un genre codifié tournant en rond jusqu'à se vider de toute sa consistance, une formule cyclique entretenant la malédiction, un style à la fois marquant son époque et intemporel. Mother ! et Ça relancent et manient cette rengaine et ce... Lire la critique de Ça

Avatar Adam  Kesher
5
Adam Kesher ·
Bande-annonce
6.4

De la (dé)personnification des biopics

Critique croisée: Barbara Genre cinématographique imposant la plus grande diversité, d'aussi loin que je me souvienne le biopic est au contraire enfermé dans une codification redondante. Il s'agit trop souvent de glorifier son rôle principal ou de donner une leçon d'histoire, au détriment de toute tempérance ou sobriété. Il... Lire l'avis à propos de Le Redoutable

1 4
Avatar Adam  Kesher
6
Adam Kesher ·
Bande-annonce
6.3

De la (dé)personnification des biopics

Critique croisée: Le Redoutable Genre cinématographique imposant la plus grande diversité, d'aussi loin que je me souvienne le biopic est au contraire enfermé dans une codification redondante. Il s'agit trop souvent de glorifier son rôle principal ou de donner une leçon d'histoire, au détriment de toute tempérance... Lire l'avis à propos de Barbara

Avatar Adam  Kesher
6
Adam Kesher ·
Bande-annonce
5.7

Pretty Woman

De l'espoir pouvait émerger de cette nouvelle bouture d'une figure iconique. Une héroïne pouvant aisément porter des valeurs progressistes, d'égalité et de paix, dans une adaptation filmique recevant bien vite d'élogieuses critiques. Un espoir communicatif que j'ai abandonné après vingt minutes de film. Une introduction futile et peu fine, puis une plongée dans un nouveau monde, hors... Lire l'avis à propos de Wonder Woman

Avatar Adam  Kesher
5
Adam Kesher ·
Bande-annonce
5.3

La guerre des mauviettes, pas celle de Kong

Cette nouvelle intronisation de Kong démarre en trombe ! D'entrée le spectacle est total. Montage effréné, grain parfaitement rétro, décors fascinants, son entrainant...Le tout en installant un contexte qui pointe la virulence de la guerre au Viet-Nam et des ravages de l'homme à la nature. Alors les personnages son effectivement très archétypaux, tout autant que l'intrigue, rien de neuf.... Lire l'avis à propos de Kong : Skull Island

1
Avatar Adam  Kesher
6
Adam Kesher ·
Bande-annonce
7.1

Dirty Diamond

Star est une étoile brillante, filant dans une Amérique profondément enlisée dans la misère. Elle s’égare sur une voie pleine de détresse avec toute une jeunesse laissée-pour-compte. Une vision des États-Unis délaissée dans son marasme.Portrait sans concession d'une société qui brise tout éclat . Un diamant brut qui laisse transparaitre la lumière qui peut s'en dégager, sans trop polir.... Lire l'avis à propos de American Honey

2
Avatar Adam  Kesher
8
Adam Kesher ·
Bande-annonce
7.5

Harmonie plutôt qu'art maudit

Puisque La La Land fait chavirer le cœur d'à-peu près tout le monde il semblerait plus intéressant de cibler les raisons pour lesquelles il a fait fondre le mien. En tant que passionné de cinéma les films hommages me fascinent facilement. Tant pour les clins d'oeil si les références me parlent que pour nourrir ma culture le cas contraire. A l'évidence La La Land est une aubaine pour... Lire la critique de La La Land

3 1
Avatar Adam  Kesher
9
Adam Kesher ·
Bande-annonce
5.8

Pauvre d'Inhibition

Efficace dans la mise en scène de l'action et limpide dans le déroulement du récit, comme un réalisation Ben Affleck. Sujet et propos plus creux qu'il n'y paraît, comme une adaptation par Ben Affleck. Un jeu fade et mal-assuré pour le protagoniste principal, comme un Ben Affleck acteur. Plus que jamais, le choix du récit original me semble inintéressant. A l'image de son épilogue interminable... Lire l'avis à propos de Live by Night

1
Avatar Adam  Kesher
4
Adam Kesher ·
Bande-annonce
6.2

Cas d'école

Le jeu de mot est inévitable, "Primaire" est un film scolaire. Très sage dans son écriture qui évite soigneusement le hors-sujet en le conjuguant au pluriel. Effectivement Sara Forestier illumine le film, son personnage tire vers le haut la situation. Mais autour d'elle gravitent de jeunes élèves et collègues sensiblement humains, jusque dans leurs failles. Cette fenêtre ouverte sur l'école... Lire la critique de Primaire

Avatar Adam  Kesher
6
Adam Kesher ·