Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Le meilleur album de Bowie ?

Avis sur 1.Outside

Avatar Aurelien_M35
Critique publiée par le

Outside paraît après une longue période de creux pour Bowie. Son dernier grand album, Scary Monsters (and Super Creeps), date de 1980. Les albums qui le suivront seront d'un intérêt artistique moindre, même si, d'un point de vue financier, le Thin White Duke réalisera de (très) bonnes ventes.

Ainsi, la parution de Outside en plein milieu des années 1990 est une excellente surprise, en particulier pour les auditeurs qui estimaient que l'artiste était complètement mort et enterré. Cet album renoue à bien des égards avec l'inspiration passée, tout en se tournant indéniablement vers l'avenir.

La première force de ce disque réside en effet dans son ambiance futuriste, qui évoque Blade Runner par moments. Plus précisément, il s'agit d'un concept album complexe, qui décrit l'enquête de Nathan Adler, détective chargé de résoudre des meurtres ayant la particularité de revêtir un caractère...artistique. L'album est de ce fait assez long, entrecoupé par de nombreux interludes (les "Segue"), qui ne nuisent cependant pas à la fluidité du disque.

La seconde force de Outside est la qualité de ses compositions. De ce point de vue, l'enchaînement des sept premiers titres est d'une efficacité redoutable (avec une mention spéciale pour les morceaux "A Small Plot of Land","The Motel" et la plage titre). La suite du disque comporte également de superbes moments, comme le très crimsonien "The Voyeur of Utter Destruction (as Beauty)" (le titre rappelle la trilogie 80 du Roi Pourpre). Il convient également d'ajouter à ce titre les excellents "I'm Deranged", "Thru' These Architect's Eyes" et "Strangers When We Meet". Le reste de l'album est très intéressant (avec notamment les morceaux "No Control" et "I Have Not Been to Oxford Town" - repris dans Starship Troopers -), même si certains titres sont un léger ton en dessous ("We Prick You", le Segue "Nathan Adler").

Enfin, la dernière qualité d'Outside est incontestablement sa liste d'"invités". On peut citer en particulier Brian Eno à la production, Reeves Gabrels à la guitare (dont le jeu évoque Robert Fripp par instants), Mike Garson au piano et Joey Baron à la batterie. Chacune d'eux excelle dans son domaine, tout en apportant un décalage nécessaire à l'univers de Bowie.

Pour ces différentes raisons, et malgré ses quelques défauts, Outside est assurément l'un des meilleurs Bowie, si ce n'est le meilleur. Il témoigne en tout état de cause d'un retour en grâce du créateur de Ziggy Stardust, bien loin de ses pâles années 80.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 128 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Aurelien_M35 1.Outside