Écouter
Pochette #3 (Ce n'est pas perdu pour tout le monde...)

#3 (Ce n'est pas perdu pour tout le monde...)

(1996)
12345678910
Quand ?
7.8
  1. 0
  2. 2
  3. 3
  4. 6
  5. 19
  6. 47
  7. 57
  8. 198
  9. 114
  10. 42
  • 488
  • 96
  • 258
  • 8

Liste de morceaux#3 (Ce n'est pas perdu pour tout le monde...)

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:28)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:39)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:19)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:30)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:06)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:18)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:16)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:52) & Françoise Lebrun
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:05)
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:45)
Critiques : avis d'internautes (7)
#3 (Ce n'est pas perdu pour tout le monde...)
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de #3 (Ce n'est pas perdu pour tout le... par J. Z. D.

En 1996, fruit de la collaboration (trop mûr) de Michel Cloup et Arnaud Michniak, Diabologum est prêt à exploser. Après deux albums pas vraiment géniaux, le groupe continue de se scinder et ne propose cette fois que des morceaux écrit et interprété par l'un ou l'autre. "Ou" quasiment toujours exclusif. Mais voilà, si il y a quelque chose de finissant dans cet album, si les deux membres du...

25 9
Avatar J. Z. D.
9
·
Chef d'œuvre oublié

Quand l'album s'ouvre, sur De la neige en été, le décor est en place. Sombre, désespéré, comme la jaquette de l'album. Mais ce désespoir n'est pas perdu pour tout le monde car Diabologum signe là la grande œuvre rock oubliée des années 90. Chaque morceau s'enfonce dans la chair, fait mal, jusqu'au terrifiant et inégalable La maman et la putain, simple orchestration du moment de bravoure du chef... Lire l'avis à propos de #3 (Ce n'est pas perdu pour tout le monde...)

4 2
Avatar cioran53
9
cioran53 ·
Quand j'ai ouvert les yeux, le monde avait changé

Diabologum est sans aucun doute un des groupes français les plus étonnants et les plus intéressants des 90's et "# 3" constitue à la fois leur dernier (vrai) album ainsi que leur chef d'œuvre. En effet, sur ce disque, nos alchimistes toulousains ne se contentent pas seulement d'élaborer un rock noisy efficace assaisonné de samples ingénieux et de textes scandés. La véritable prouesse de cet... Lire la critique de #3 (Ce n'est pas perdu pour tout le monde...)

Avatar Gérard Muller
8
Gérard Muller ·
Quand j'ai ouvert les yeux, le monde avait changé

Retour dans la langue de Patrick Sébastien pour ma part. Après avoir passé un long moment dans les eaux anglophone <3. Ca faisait quelques temps que je n'avais pas écouté un album français. (Orelsan de mémoire) Vous pensiez que les toulousains apporteraient une touche de soleil dans vos oreilles. Repensez-y une deuxième fois ils seraient plus à même de vous ramener de la neige en... Lire l'avis à propos de #3 (Ce n'est pas perdu pour tout le monde...)

5 1
Avatar Gaki-Rae-Jepsen
8
Gaki-Rae-Jepsen ·
Découverte
Critique de #3 (Ce n'est pas perdu pour tout le... par Wil_Pak

A l'heure où la France entière est toute émoustillée devant les jérémiades abjectes de FAUVE, je me rappelle qu'il y a 18 ans, 4 toulousains indépendants, avec des textes habités, radicaux, des riffs de Télecaters tendus et déchirés sur un "Blizzart" de samples torturés proposaient réellement quelque chose de nouveau... Lire la critique de #3 (Ce n'est pas perdu pour tout le monde...)

1 2
Avatar Wil_Pak
10
Wil_Pak ·
Toutes les critiques de l'album #3 (Ce n'est pas perdu pour tout le monde...) (7)
Vous pourriez également aimer...