Pochette 444 Nuits (EP)

444 Nuits (EP)

(2016)
12345678910
Quand ?
7.6
  1. 0
  2. 0
  3. 0
  4. 2
  5. 7
  6. 32
  7. 140
  8. 205
  9. 71
  10. 51
  • 508
  • 91
  • 85
  • 14

Liste de morceaux444 Nuits (EP)

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:31)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:10)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:22)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:58)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:29)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:12)
1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:29)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:24) ft. Fixpen Sill & Waltmann
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:28) ft. M Le Maudit
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:45) ft. Doum’s

Critiques : avis d'internautes (1)

444 Nuits (EP)
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Népal : 444 nuits et mélancolie

Une voix sans visage, c’est hypnotisant. Une manière de détourner les regards du mystère qui entoure Népal pour les concentrer sur quelque chose d’important : la monotonie et la mélancolie vont de pair. 444 nuits et pas une de trop. 12 morceaux et pas un de trop. Le flow est posé. L’argot coule à flots. Les syllabes souvent inversées. Les mesures parfaitement exécutées. L’ennui, la monotonie...

15 1
Avatar Jonathan_McNulty
8
·
Toutes les critiques de l'EP 444 Nuits (EP) (1)