Bonjour, je viens casser l'ambiance :)

Avis sur Amicalement vôtre

Avatar limsai
Critique publiée par le

Voilà, comme personne ici n'a encore émis de critique négative sur cet album, je me propose pour faire le sale boulot et offrir un contrepoids à l'avis unanimement dithyrambique qui règne ici (un peu tard je vous l'accorde). Mon but n'est évidemment pas de faire de la provoc gratuite sur un truc que tout le monde aime mais de rééquilibrer un peu la balance, histoire que si un gars tombe sur la fiche de l'album il ait au moins une idée de ce qu'on peut lui reprocher. Premièrement, je tiens à signaler que j'ai rien contre Guizmo, j'ai pas tout écouté de lui mais C'est Tout était un très bon album pour moi, le revival old school était bien géré et tout mais j'ai jamais non plus été très fan du mec. Bref j'abordais cet album en m'attendant à rien en particulier..

Seulement, au bout de trois chansons, je suis déjà soulé. Alors ok il est extrêmement sincère dans sa démarche, il se livre et tout, mais pour résumer le problème que j'ai avec ce projet, ça manque cruellement de variété. En effet, pendant tout l'album il ressasse les mêmes éléments de sa vie mais finalement on apprend rien de nouveau et la compassion que j'avait pour lui a ses débuts s'étiole. Les même thèmes reviennent inlassablement, la galère dans la street, sa jeunesse, des sujets qui au début étaient plutôt touchants et faisaient sa force, mais maintenant qu'il a du recul avec ça, au lieu d'adopter un point de vue plus mature et d'aller vers l'avant, il est beaucoup plus larmoyant et dans l'exagération, limite on dirait il veut gratter de la pitié.. Personnellement, je pense qu'à ses débuts, cette époque sombre de sa vie n'était pas loin derrière lui, l'émotion liée à sa jeunesse était encore bouillante dans ses veines, mais maintenant ce souvenir cuisant a refroidi et à défaut d'être juste, le Guiz en fait des tonnes pour faire passer son émotion.

Justement à ce propos, j'ai trouvé le projet vraiment nombriliste. Déjà, au sens premier, on voit que le mec aime parler de lui, d'ailleurs les mots "je", "mon", ou "moi" sont présent dans quasiment tout les titres des chansons. Mais aussi et surtout, musicalement. Je faisais allusion à ce côté larmoyant et ça montre que le gars adore s'écouter, genre ses interprétations sont souvent pompeuses et il débite ses paroles comme si il récitait un putain de poème épique, ce qui a augmenté ma déception quand je me suis penché un peu sur ses paroles... Je veux dire, avec une voix aussi véner que ça (et sa tête de mec introspectif sur la cover), on s'attend au minimum a une revisite musicale de l'œuvre de Victor Hugo...

Mais la aussi l'album peche un peu, la technique est vraiment pas exceptionnelle, stylistiquement c'est assez pauvre, j'ai relevé quasiment aucune phase marquante dans cet album de 16 titres.Pour finir, le tout est entouré d'une cohérence musicale vraiment faible, les prods sont bateaux et se ressemblent, à l'image de la couv de l'album on a droit à un contenu aux teintes noires et blanches, mais pas le noir et blanc mélancolique et subtil de C'est tout (son chef d'œuvre à mon goût), mais un gris uniforme..

La longueur n'arrange rien et je me suis quand même pas mal ennuyé durant l'écoute du bail. Mais bon force est d'admettre que l'interprétation est pas si nulle quand il surjoue pas son rôle de mec tout le temps pété à la Jack Daniels, et il a des flows plutôt sympas parfois donc je met quand même la moyenne.

En bref, j'ai l'impression d'avoir écouté une œuvre avec un joli emballage mais un gros arrière goût de vide, donc si j'avais une chose a reprocher au projet c'est vraiment un manque cruel de substance.

Bon, ça va j'ai bien paraphrasé comme y faut, je devrais m'en sortir avec une petite douzaine de dislikes :)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 570 fois
5 apprécient · 5 n'apprécient pas

limsai a ajouté cet album à 1 liste Amicalement vôtre

Autres actions de limsai Amicalement vôtre