👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Assume Form

2019

1.2K

202

136

7.1

Album de James Blake · 18 janvier 2019 (France)

Genres : Electronic, Hip Hop, Funk, Soul, RnB/Swing, Leftfield

Label :

Republic Records
Toutes les informations
El-Indio

El-Indio

Si on faisait un album avec tous les feats de Andre3000 ce serait un chef d'œuvre !

il y a 3 ans

5 j'aime

Aur3l

Aur3l

Beaucoup beaucoup trop hâte

il y a 3 ans

2 j'aime

2

TWazoo

T. Wazoo

Nouvel épisode de La Mélodie du Bonheur sur le dernier James Blake : http://www.xsilence.net/news-794.htm

il y a 3 ans

1 j'aime

1

Aur3l
8
Aur3l

Critique positive la plus appréciée

Brillant

Les pochettes d'albums de James Blake en disent long sur sa progression en tant qu'artiste. Pour ses débuts en 2011, son visage était voilé et flou. La suite avec Overgrown était plus claire, mais...

Lire la critique

il y a 3 ans

HDogson
9
HDogson

L'amour thérapeutique

Assume Form est le quatrième album du mélancolique James Blake. Dans une magnifique fusion perfectionniste des genres, on plonge dans un univers introspectif intime sur la puissance thérapeutique de...

Lire la critique

il y a 3 ans

AleksWTFRU
9
AleksWTFRU

De l'ombre à la lumière

Après trois albums passé dans une éblouissante dépression, James Blake quitte - un peu - l'ombre pour la lumière par la grâce de l'amour. Et sa musique n'en est encore que plus belle. Essorant les...

Lire la critique

il y a 3 ans

PhilippeAllegre
7
Phili pon

j'aimerais plus

Nul doute que c'est un artiste très intéressant qui se balade entre la pop et le hip hop, une voix un poil aiguë qui nous amène vers la soul, Des morceaux qui sont travaillés, d'une part...

Lire la critique

il y a 3 ans

Yasujiro_Rilke
6

Critique de par Yasujirô Rilke

Il y a deux forces qui courent dans cet album : une électro et chill, une simili-expérimental (tendance Brian Eno) en creux. Les deux réussissant à se concilier. Mais au profit, majoritairement, de...

Lire la critique

il y a 3 ans