Banqueroute

Avis sur Bankrupt !

Avatar V4L
Critique publiée par le

Quatre ans après l'incroyable Wolfgang Amadeus Phoenix, les quatre Versaillais les plus méconnus de France sortent Bankrupt!. Une image de couverture dégueulasse et une première écoute de l'album qui laisse sur sa faim, voire même qui déçoit.

Entertainment était déjà disponible à l'écoute quelques jours avant le leak de l'album. Elle indique la couleur des suivantes. Un synthé qui sonne très oriental, bien trop préféré aux cordes avec sa saturation électro qui ne manquera pas de vous casser le crâne.

Rien ne se démarque véritablement de l'ensemble, homogène comme d'habitude, mais il manque LA piste ultime, le son qui se démarque de tous les autres. La structure de Bankrupt! est assez similaire à celle de WAP, le style varie un peu, mais la fibre reste la même. Sans trop d'étonnement, on retrouve le pendant de Love Like A Sunset dans Bankrupt (la chanson) tout comme on retrouve dans The Real Thing... Rien. Rien, parce qu'il y a des pistes très largement dispensables, comme Oblique City ou Don't, chiantes à mourir.

Et puis il y a Drakkar Noir, peut-être la pire de l'album, qui a comme un goût de Chateau, de l'excellent Housse de Racket. La piste suivante, Chloroform, permettra d'oublier cette immense bouse. Un nom qui n'est pas choisi au hasard pour une chanson qui varie agréablement son rythme et joue un peu plus sur le grave que les précédentes.

Heureusement, il y a quelques titres qui marquent et qui restent en tête (AND YOU CANT CROSS THE LINE BUT YOU CANT STOP TRYING, de SOS In Bel Air), Trying To Be Cool et Bourgeois étant les deux arguments séduction de l'ensemble : sexy, équilibrés et suffisamment bien rythmés pour ne pas en décrocher.

C'est néanmoins bien trop peu pour s'en satisfaire. Il faudra plusieurs écoutes pour l'apprécier un poil plus.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1056 fois
9 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de V4L Bankrupt !