Écouter
Pochette Berlin Calling (OST)

Berlin Calling (OST)

(2008)
12345678910
Quand ?
7.5
  1. 4
  2. 5
  3. 4
  4. 16
  5. 34
  6. 96
  7. 354
  8. 592
  9. 300
  10. 97
  • 1.5K
  • 142
  • 108
  • 11

Liste de morceauxBerlin Calling (OST)

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(6:00)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:16)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(6:11)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:59)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(6:43)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:35)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:29)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:38)
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:32) Sascha Funke
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:58)
Match des critiques
les meilleurs avis
Berlin Calling (OST)
VS
Critique de Berlin Calling (OST) par 33Soja82

N'en déplaise aux "puristes" qui se donnent le droit de critiquer cet album en y trouvant telles ou telles inspirations et références. Berlin Calling est, tout simplement, une pépite pour la musique électronique. On voit à travers cet album une "logique de construction", comme si ce dernier racontait une histoire (élémentaire pour une BO ;), la mélodie de ses morceaux obéit à une logique dansante. L'opus s'écoute d'une traite : il est varié, bien charpenté, calme, "agité". Il...

Avatar Mister-Orange
2
Mister-Orange
Brocolis Calling, la critique minimale

Je m'apprête à critiquer un disque d'or Allemand d'électro minimale, "Berlin Calling", produit en 2008, adulé par la critique du genre, et par l'actuelle jeunesse à longue barbe avides d'expériences transcendantales. Quand je devais manger des brocolis, ma mère me disait "On dit pas que c'est dégueulasse, on dit j'aime pas!". Bon ben pour moi cet album c'est des brocolis (et je conçois que certaines personnes aiment les brocolis hein!) Aucune critique négative sur l'album "Berlin Calling" de... Lire la critique de Berlin Calling (OST)

2
Critiques : avis d'internautes (7)
Berlin Calling (OST)
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Un évangile pour la techno minimal

Ah Berlin Calling ! Révélation du plus grand artiste de minimal du moment, les puristes tel que Robert Hood, Jeff Mills ou encore Plastikman n'ont qu'à bien se tenir ! BO fantastique d'un film qui l'est tout autant, Paul K nous absorbe et nous envoûte dans son univers puissant et mélodieux. Cet album ne laisse pas de répit, si Aaron et Sky and Sand ne sont plus à présenter au vu de leur succès... Lire la critique de Berlin Calling (OST)

2
Avatar Samourah
9
Samourah ·
Découverte
Minimalove

"Berlin Calling", c'est pour beaucoup de gens un film qui parle d'un artiste. Mais c'est surtout un artiste qui fait un album splendide sous forme de BO. Paul Kalkbrenner installe avec cette BO toutes les caractéristiques sonores qui forment son identité musicale actuelle. En véritable maître, il devient la référence majeure de la minimale actuelle avec ce formidable coup de pub qui a... Lire l'avis à propos de Berlin Calling (OST)

6
Avatar TheMyopist
7
TheMyopist ·
Critique de Berlin Calling (OST) par ultrabald

Ben oui c'est un très bon album. C'est juste dommage que la moitié des morceaux soient en fait de vieux tubes de Kalkbrenner sortis plusieurs années avant et simplement "éditées" en version plus courtes. Pour le reste rien à redire, belle BO, beau film. Lire la critique de Berlin Calling (OST)

Avatar ultrabald
7
ultrabald ·
Toutes les critiques de la bande originale Berlin Calling (OST) (7)