Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Si vous deviez vous forcer à écouter de la K-pop, écoutez cet album.

Avis sur CRUSH

Avatar Silence  Assourdissant
Critique publiée par le

Il y a déjà longtemps que je voulais poster cette critique puis avec le scandale concernant le groupe Shinee, je voulais pas trop donner de poids aux haters, et j’avais envie de faire une argumentation construite.

Ici je vais aborder divers cotés de l’œuvre, mais aussi du groupe étant donné que ces deux facettes sont importantes à la limite de l’indissociable

Qu’est-ce que la K-pop ? (Attention, cette description peut différer de celle donnée dans les reportages M6)

Appelée communément « musique de chinois » par les adeptes du racisme ordinaire, la K-pop est un terme généralisant la musique coréenne et englobe tous les sous-genres. On retrouve aussi ce diminutif pour d’autres pays notamment le Japon (La J-pop), la Chine (C-pop) mais aussi la Thaïlande (J’ai plus le nom…)
Donc si vous avez dansé sur Gangnam Style, vous avez forcément écouté de la K-pop au moins une fois dans votre vie.

Ah oui, le chanteur s’appelle PSY. (A prononcer PSAYE, et pas PSIIIII).

Pour introduire cette critique, je vous demanderais de laisser tous vos préjugés sur ce style musical sur le pas de la porte et d’essuyer vos pieds avant d’entrer.
Nous allons faire un bref passage sur l’industrie musicale coréenne qui est divisée par plusieurs maisons de disques plus ou moins scrupuleuses qui forment des boys et girls bands. (Ok, pour le fric soyons d’accord la dessus.)

Ces groupes formés de toute pièce sont composés d’hommes et de femmes, plus ou moins jeunes mais pas très vieux (même s’il existe des exceptions) qui ne se connaissent pas, qui ne parlent pas forcément la même langue et qui vont devoir faire avec.
L’exemple le plus flagrant étant SNSD a.k.a Girl’s Generation ayant eu pour membres, des coréennes, une Chinoise et deux Japonaises.
En plus de cela, ces maisons de disque gèrent toute la vie quotidienne de leurs idoles, autant que publique mais aussi privée, jusqu’à leur apparence physique.
Alors oui c’est sympa de critiquer le fait qu’ils soient tous « siliconés » mais en même temps comme c’est leur métier, c’est dans leur contrat, même si éthiquement parlant c’est pas ouf.
Donc, si vous êtes pris dans une grosse maison de disques telle que la YG vous ne pouvez rien refuser que ça soit une simple décoloration de cheveux à un ravalement de façade des plus complets. (Alors, toujours jaloux ?)

Quel est le rapport avec la critique ?

Vous en faites pas on y revient.
Pour la petite histoire, 2NE1 (à prononcer To Anyone) c’est/c’était un groupe exclusivement féminin composé de 4 jeunes filles coréennes. Il est aujourd’hui séparé (À cause de l’agence) et pourtant elles ont marqué l’histoire de la Kpop à jamais.
Si vous entendez parler d’une certaine CL dans les années qui viennent, sachez qu’elle vient de ce groupe.
Fin pour épiloguer, ces 4 jeunes filles avaient une fan-dom énorme en plus de la vague révolutionnaire culturelle qu’elles ont apporté.
Par exemple, durant la même période que I am the Best, en face à la SM ils étaient en train de produire des SNSD aussi cute que les AKB48, ce qui respectait les notions d’idéal féminin en Corée (femmes discrètes, mignonnes, etc.) À l’époque la seule personne qui détonnait sur la scène musicale était HyunA, sauf qu’elle, fait carrément dans le vulgaire. Alors que les 2NE1 n’ont jamais eu besoin d’aller dans ce registre pour s’imposer comme des reines.
Des reines du glamour et du sexy, des femmes fortes chantant des hymnes pour toute une génération de jeunes.
Mais surtout, ce n’était pas elles qui écoutaient le label, mais le label qui faisait ce qu’elles voulaient.
Parmi tous les EP qu’elles ont pu sortir, je trouve que CRUSH est le plus abouti d’entre eux.
Les filles, couronnées de succès ont maintenant trouvé leurs rôles et places, elles ont aussi gagné en maturité mais aussi ont trouvé leur propre style. Plus soudées que jamais et armées de toutes ces évolutions, on peut alors dire que Crush est l’album de la consécration et de la libération….
Comme un doigt d’honneur magistral aux mœurs, car avec ces textes les filles assument totalement leur capital sexitude et leur corps de femmes. Notez dans les paroles de la chanson éponyme « Je suis une salope, et je m’en fous, car de toutes façons ils m’aiment quand même »
C’est aussi l’album de l’apprentissage de la sensibilité non exacerbée avec Ugly qui aborde le besoin de constamment changer d’apparence physique et qu’importent les conséquences.
Notons aussi que les paroles atteignent mieux les fans car elles parlent aux membres du groupe autant qu’aux fans.
Ce titre semble écrit pour Bom, une des clear voice du groupe qui a subi de multiples matraquage médiatiques en raison de sa « possible addiction a la chirurgie esthétique »
Quand certains voient que la face visible de ce problème, les fans voient le véritable mal être de l’artiste et le comprennent.
Bom a pleuré en lisant les paroles, beaucoup de fans ont pleuré, j’ai pleuré.
"Come back home" quand a elle nous prend aux tripes, autant que par ses paroles que par sa musique en passant par le clip. Ici on parle d’amour perdu, disparu, et le désespoir réel qui peut en découler. Et la version Unplugged est aussi révèle le véritable talent vocal de ces jeunes femmes et croyez moi, peu de chanteuses de ce style y arrivent.
MTBD (à prononcer à l’anglaise) est aussi le solo attendu de CL qui après son travail de composition sur l’album avait bien le droit à son petit solo à elle.
Même si ma sœur à un peu boudé en voyant que Dara avait encore été mise sur le carreau pour cet album et en espérait un autre, j’ai été incroyablement surprise par la voix de Bom dans Happy.

A la lueur de cette sonorité triste et nostalgique de cet album, j’aurais du me douter que cet album serait bel et bien le dernier du groupe qui à pendant 10 ans travaillé dur pour se faire connaître. Et c’est lors du départ de (Ero) Minzy, que toutes les Black Jacks ont vu la fin se dessiner. Car si l’industrie musicale coréenne cherche à montrer que chaque membre d’un groupe donné est remplaçable, ce n’est pas le cas pour 2NE1. En janvier 2016, après un hiatus de 2 ans, et l’annonce du départ de Minzy, le groupe sort un dernier titre sobrement intitulé « Good Bye » et signe le disband définitif alors qu’elles préparaient à 4 un nouvel album.
Cette séparation et cette chanson laissera un goût amer dans les esprits des fans, voyant cela comme la plus grosse trahison qu’aurait pu leur faire le YG qui reconnaîtra 2 ans plus tard en 2018, avoir recrée un groupe (BlackPink) pour « remplacer » le vide laissé par les 2NE1

Après avoir lu cette critique, et écouté quelques chansons de 2NE1, essayez toujours de me dire que « La k-pop un style de musique nul et sans fond, crée par des gens sans talents qui se ressemblent tous et qui disent de la m… » Car même si la langue je le conçois peut-être une barrière quand on a pas l’habitude, la musique et l’amour sont des langages universaux et c’est ce que je ressens quand j’écoute leur discographie. (En PLS dans un coin sombre)

PS : Je tenais à remercier ma petite sœur pour avoir pleuré avec moi cette journée fatidique de janvier 2016 et de toujours porter le deuil, mais aussi de m’expliquer les ficelles, les scandales et le principe des factions. Mais aussi de pas me taper lorsque je chante « J’habite à Moulins » pour le refrain de Blood Sweat & Tears de BTS.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 224 fois
6 apprécient · 4 n'apprécient pas

Silence Assourdissant a ajouté cet album à 1 liste CRUSH

Autres actions de Silence Assourdissant CRUSH