Écouter
Pochette Carrie & Lowell

Carrie & Lowell

(2015)
12345678910
Quand ?
7.6
  1. 3
  2. 5
  3. 17
  4. 28
  5. 76
  6. 223
  7. 614
  8. 848
  9. 543
  10. 213
  • 2.6K
  • 445
  • 462
  • 42

Liste de morceauxCarrie & Lowell

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:59)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:07)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:41)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:18)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:26)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:39)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:44)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:14)
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:04)
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:38)
Match des critiques
les meilleurs avis
Carrie & Lowell
VS
Avatar Ze Big Nowhere
9
"Aujourd'hui, maman est morte."

La douleur est souvent une muse fertile. La perte d'un être cher, le difficile moment d'une introspection, d'un repli sur soi, sur ses souvenirs, le début d'une aventure intérieure dangereuse. C'est remonter à la surface des trésors enfouis depuis des siècles, se débattre contre un passé révolu qui te tire par les pieds pour t'amener au fond. C'est regarder une part de soi mourir, la voir se décrocher de son présent et flotter au vent d'un oubli inexorable comme la feuille morte emportée...

68 52
Avatar Necronus2828
5
Necronus2828
Bonne nuit les enfants

Cet album est très mélancolique, et ça en devient ambigu. D'une part, on appréciera le timbre de la voix du chanteur (qui rappelle délicieusement le style d'Ammonia Avenue du groupe The Alan Parsons project, qui date mine de rien des années 80), mais qui hélas reste terne durant tout l'album. L'intérêt d'un tel timbre, c'est une musique qui le fait ressortir avec des notes qui font frissonner, pas d'ennuyer celui qui écoute. Et c'est en quoi cet album pèche, on ne ressent... Lire l'avis à propos de Carrie & Lowell

6
Critiques : avis d'internautes (26)
Carrie & Lowell
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
We’re all gonna die

Sufjan Stevens est de retour. Un retour désarmant. Avec Carrie & Lowell, Sufjan Stevens nous ressort un son folk doux, tout en arpèges de banjo, guitares et piano, bien loin des nappes électroniques (pourtant encore discrètement présentes) du quasi polémique Age of Adz . Un retour au sources donc, mais teinté d'une maturité musicale qui sied à la thématique de l'album :... Lire l'avis à propos de Carrie & Lowell

72 8
Avatar Hypérion
9
Hypérion ·
Pour Voyager, Vivre et Aimer

Écouter Sufjan Stevens c'est un peu comme écouter son corps , ça fait toujours du bien... Vraiment du bien... Il a la voix d'un grand frère... De celui qui vous dit, que la vie est belle malgré tout... Alors que vous en doutiez ! Rassurante et chaude, énigmatique...Troublante... Un ami, sincérement généreux musicalement , qui vous accompagne de sa musique aux textures... Lire la critique de Carrie & Lowell

3
Avatar styphoon
10
styphoon ·
Découverte
Now I’m drunk and afraid, wishing the world would go away

Derrière ce visage d’ange, témoin d’une certaine Amérique puritaine, cette allure de lutin magique, cette innocence déconcertante, se cache un malaise. Tapis dans l’ombre, les fantômes du passé sortent du placard. Un désarmant émiettement d’une personnalité qui tombe en lambeaux, avec l’art comme projection d’un inconscient. La musique comme thérapie, une fenêtre sur cour, un manuscrit d’une... Lire la critique de Carrie & Lowell

43 5
Avatar Velvetman
8
Velvetman ·
Doux règlement de compte

Cette fois, Sufjan Stevens est tristoune. Ça ne lui arrive pas souvent au bonhomme, il faut dire qu'on le connait surtout pour ses disques extravagants, excentriques, excités jusqu'à en devenir parfois exténuants. Maître de l'arrangement luxuriant, Sufjan n'hésite pas à empiler à l'envi cuivres, cordes et vents – voire même beats et autres couches synthétiques sur Age of... Lire l'avis à propos de Carrie & Lowell

19 1
Avatar T. Wazoo
7
T. Wazoo ·
Abyssale tristesse, abyssale beauté

Sufjan Stevens est un phénomène artistique hors normes, et probablement l'un des plus intéressants du moment. Il a marqué les années 2000 par ses premiers albums, qui devaient s'inscrire dans le projet global de consacrer un album pour chacun des 50 états américains. D'où les remarquables Michigan et Illinois, explorant un univers néo folk orchestral avec des titres tels que "John Wayne Gacy... Lire la critique de Carrie & Lowell

8
Avatar Zitto
9
Zitto ·
Toutes les critiques de l'album Carrie & Lowell (26)
Vous pourriez également aimer...