Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Un album orienté dancefloor qui se veut efficace mais qui reste sans génie

Avis sur Chromatica

Avatar Mister_PopMusic
Critique publiée par le

Gaga avait à nouveau le vent en poupe depuis A Star Is Born, mais sur ce nouvel album très attendu, elle recycle abondamment ses gimmicks habituels sur une production à la mode mais parfois trop lourde.

Nous avons d'abord droit à une intro un peu pompeuse, avec 2 autres interludes (pas très intéressants) qui permettent sans doute à l'album de respirer, un peu.
Le moment où l'interlude Chromatica II se fond dans le titre 911 est réussi, la seule véritable bonne chose de ces interludes...

Gaga choisit des producteurs déjà chevronnés aux tubes, en particulier Bloodpop mais se retrouve avec des mélodies sur lesquelles on jurerait presque qu'elle y a déjà chantées.

Il y a de bonnes choses, comme le 1er titre Alice qui plante d'entrée le décor dancefloor de l'album. C'est un peu lourd, presque connu, mais efficace.

Mais assez vite, on comprend qu'on a des titres calibrés pour le dance floor et le streaming, chacun dépassant à peine les 3 minutes, et parfois même pas. Si bien qu'on a une impression de creux, de vide... et les titres se succèdent...

L'album profite d'une vague rétro sur certains titres comme le Sour Candy, un des titres les plus addictifs de l'album, qui rappelle le Swish Swish de Katy Perry dans le son, ou bien le Babylon final qui lui aussi lorgne vers le début des années 90, on peut le rapprocher de Vogue de Madonna dans sa rythmique, mais sans l'aspect iconique de son contenu...

Il y a certains titres où je me suis ennuyé comme Free Woman ou Plastic Doll, et d'autres que j'ai trouvé vraiment bons comme Replay ou Fun Tonight qui heureusement maintiennent l'intérêt.

On est presque heureux d'y retrouver Stupid Love, qui fait tellement Gaga qu'il n'a jamais été une surprise non plus, mais le titre reste bon !

Rain On me, le duo avec Ariana Grande, a tout des avatars de l'époque, calibré 3 minutes, sons à la mode... là encore, si ça s'écoute facilement on peine à voir l'excellence.

Je ne vois sur ce disque AUCUN titre digne de ses plus grands tubes, et jusque là pour les vidéos (Stupid Love et Rain On me), c'est encore pire...

Et globalement, j'espérais plus de risque, mais l'album ne surprend jamais, et pire, la voix de Lady Gaga, pourtant un de ses atouts majeurs, se fait presque fatigante voire criarde sur beaucoup de refrains à la construction souvent classique, impression exacerbée par une production parfois poussive... et à l'inverse de trop nombreuses fois sur ce disque elle nous gratifie d'une voix parlée qui à mon goût n'est pas très heureuse. Qui lui a dit d'en user autant ?

J'ai du mal à voir Gaga comme une artiste inspirante, tant le discours ou message est normé et attendu, et tant on voit les recettes dans sa manière de faire ce disque, là où d'autres reines du dancefloor comme Kylie Minogue ou Madonna ces 30 dernières années n'ont jamais recyclé ou ne se sont jamais répété avec une telle redondance évidente.

Néanmoins, pour ses bons titres, et s'il on est d'humeur, l'album reste sympathique, je ne dirais pas le contraire, mais simplement pas à la hauteur espérée.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 226 fois
1 apprécie

Autres actions de Mister_PopMusic Chromatica