COWYS part 3

Avis sur Come Over When You’re Sober, Pt. 2

Avatar roi mouton
Critique publiée par le

Cela fait quasiment un an que Lil Peep est décédé, toujours dans des circonstances imprécises et louches, et tout ce qui s'est passé depuis sa mort se résume à :

L'achat de TOUTES ses musiques non commercialisées par COLUMBIA
L'omniprésence de Fat Nick, Bexey (qui l'a quand même filmé mort) et Smokeasac autour de son sujet, ne pouvant s'empêcher de répéter à quel point Peep était leur meilleur ami et qu'ils sont tristes...
La sortie de plusieurs sons à titre posthume

Et c'est là où est tout le problème.

J'ai connu Lil Peep fin 2015 par chance, avec l'EP "Feelz" (qui contenait d'ailleurs la musique Life, à retenir). Tout se distinguait parfaitement, une certaine "vibe" entre emo, grunge, hip-hop et lo-fi (très important). Il y avait une sonorité authentique, dans le sens où ce dernier accompagnait énormément ses prods, et la qualité de ses prods font (toujours autant) le charme de ses musiques.

A la sortie de COWYS, je savais pertinemment que Lil Peep allait se bâtir un nom beaucoup plus solide dans le milieu de la musique, c'était juste une suite logique de sa notoriété après chaque album. Mais fin tragique comme tout le monde la connait, ce dernier décède avant sa véritable heure de gloire (même s'il est indéniable que sa mort a propulsé son nom beaucoup plus loin et amené énormément de gens à aimer et compatir pour ce jeune artiste).

9 novembre 2018.
Sortie de Come Over When You're Sober, Pt. 2

La plupart des titres étaient déjà en ligne depuis très longtemps sous forme de snippet ou de qualité juste moindre, on aurait pu dire que c'était une valeur sûre.
Sauf pour une personne, Smokeasac, son producteur.

Depuis la mort de Peep, Smokeasac est omniprésent par rapport au sujet de Lil Peep, tannant qu'il doit respecter l'héritage de son soit disant meilleur ami. Mais la vérité est simplement que Smokeasac a essayé de puiser toute la notoriété de Lil Peep pour son intérêt personnel.

C'est avec un grand regret que j'ai moyennement aimé cet album. Ce n'est pas un album de Lil Peep, il n'y a aucune résonance comme on pouvait trouver auparavant.

Smokeasac a décidé de retravailler toutes les productions de cet album, dont le fameux Life Is Beautiful, une pale copie de Life sortie en 2015 et dont la qualité était présente, et tout ça dans un but de pouvoir poser son nom sur un morceau histoire de se l'approprier.

Tout ce que je retiens de l'album :

Des chansons qui auraient pu être magnifique si Smokeasac n'avait pas décidé de retravailler toutes les productions pour être le seul et unique producteur de cet album
Une surproduction de tous les titres, sans exception, avec une vibe beaucoup plus "pop" et "radio friendly", on sent d'ailleurs que la voix de Lil Peep tourne au ralenti comparé aux extraits des snippets déjà dévoilés.
L'ajout au dernier moment de Falling Down / Sunlight On Your Skin (catastrophe également quand on sait que ça aurait pu être la chanson de l'été vu tout ce que ça dégageait, mais même problème : surproduction) : l'ajout de ces deux musiques est surtout là pour le système de streams de spotify, ce qui va permettre au management de Lil Peep de voir l'album très bien placé dans les charts

C'est ainsi tout le problème qui a entouré Lil Peep à la fin de sa courte carrière, être proche des mauvaises personnes. Son envie de quitter GothBoiClique n'était pas anodine, il n'a juste pas su le faire à temps.

Tous ses soit disant amis profitent de son décès pour faire monter leurs propres notoriétés, ce qui n'a aidé en rien à concevoir cet album sorti de manière posthume.

En conclusion, Come Over When You're Sober, Pt. 2 aurait pu être un des meilleurs albums de l'année, et continuer ainsi l'héritage qu'on pouvait attendre pour Lil Peep.

Malheureusement, on se retrouve avec une surproduction que Peep n'aurait sans doute jamais accepté de son vivant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 499 fois
15 apprécient

Autres actions de roi mouton Come Over When You’re Sober, Pt. 2