Le plus grand magasin c'est Wondercash

Avis sur Comment c'est loin (OST)

Avatar Moscow
Critique publiée par le

Des bonnes trouvailles ("À l'heure ou je me couche"), des kiffs qui rappelle "Gringe et Orelsan sont les casseurs flowters" ("Wondercash"), un peu d'amertume ("Si c'était si facile" et "J'essaye, j'essaye"), voire carrément touchant ("quand ton père t'engueule") parsemé d'instrus de skread - car faut pas oublier que c'est bien un OST. Un album qui n'est pas vraiment un album, mais pas vraiment une OST car complété.
Deklo a faillit démolir l'ensemble, masi tu finis avec "Inachevé" et ça, c'est la classe.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 837 fois
9 apprécient

Autres actions de Moscow Comment c'est loin (OST)