Une Compil de beatmaker, d'ingénieur du son et de retraite mais pas un album de rap (EDIT)

Avis sur Compton

Avatar Kira-L-Light
Critique publiée par le

Bon avant de commencer ma critique je voudrais juste dire que je trouve beau que Game (qui est un mauvais rappeur) ait réussi à s'accrocher et à réaliser son rêve qui est d'avoir sa propre apparition sur le projet ultime de Dre, c'est cool de voir qu'il y a une justice après toutes les merdes qui lui soit injustement arrivé (indépendamment du fait qu'il soit un mauvais rappeur) entre l'acharnement de Fifty (qui a raté sa chance d'être sur le projet) et le fait qu'il se soit littéralement fait jeté d'aftermath miskine.

Bon mtn passons à l'album, est-ce que cet album est un classique qui va révolutionner le rap? est-ce un gros pétard mouillé qui n'aurait jamais du sortir après tant d'année à être repoussé (à raison?)? ou bien est-ce tous simplement un album sympa sans plus qui fait beaucoup de bruit malgré lui? (vu ma note vous devinez ma réponse lol)

Bref l'album s'appelle Compton parce que bizarrement depuis 2012 c'est devenu trop cool de venir de Compton (c'aps YG et Game qui vont dire le contredire) bref déjà le nom trop cramé pour renvoyer direct l'auditeur à l'époque NWA (dont la sortie du biopic coïncide avec l'album blablabla) mais surtout à Kendrick Kalamar. Parce que bon à part Game, Cube et Lamar c'est pas tellement centré sur Compton sur les choix artistiques même au niveau des prods. ça en dit juste long sur comment Dre est passé du statut de mec qui lance des tendances à celui de suiveur.

Bon on commence avec le positif tous le monde aime le positif avec plein de câlin partout (#NoHomo)
Déjà sérieusement qu'est ce que c'est bien produit, on peut dire ce qu'on veut mais Dr Dre reste toujours un tiers de qualité en terme de beatmaking putain, c'est Doux pour les oreilles et tout, les pistes plus violentes musicalement sont aussi très immersives (hormis un petit passage que je vais aborder plus tard). Mention spécial au sample de Selda que les vrais fans de rap connaissaient déjà mais qui bien que cramé est bien utilisé. Les Co-prod sont aussi très bien choisi, Dahi fait définitivement le taff surtout après avoir beaucoup apporté à Tetsuo and Youth de Lupe fiasco (que je conseille à tous), Cardiak nous ressort le sample de Bone Thugs-n-Harmony, Best Kept secret font aussi le taff, on est content de voir Bink enfin crédité sur un album de Dre. mais surtout ON A ENFIN LA COLLABO PREEMO/DRE dont tous le monde a rêvé surtout que c'est pas une collabo à la con balancé pour le fanservice, on voit qu'ils se sont fait autant plaisir qu'ils nous font plaisir, on reconnait la patte preemo adapté à la couleur musical de l'album, les gars se permettent même une petite interlude parlé pour nous montrer l'alchimie qu'il y a entre eux (bon c'pas forcément ce qu'il y a de plus spontanée) avec bien sûr des scratch légendaire de Premier par contre ce qui est dommage ce que MF Doom était prévu sur ce son, sa présence aurait été cool, mais bon faut vraiment être inhumain ou mort de l'intérieur pour ne pas pisser de joie après avoir écouté cette collabo.
Bref Dre est toujours un Dieu au manette et même un vrai musicien affirmé.
L'autre bon point c'est le choix des chanteurs, les passage chantés sont juste magnifique et agréable, rien de surprenant au fond, le mec fait appelle à Jill Scott, Marsha ambrosius et BJ the Chicago Kid qui apportent une vraie plus value, n'oublions pas le chanteur anderson paak qui est une vraie bonne surprise. C'est beau ça communique en émotion, le songwriting est sympa même les pointes d'autotune utilisé sur certain passage qui auraient pu faire peur après l'horrible Kush sont plutôt agréable, on en vient même à regretter que Dre ait pas plutôt choisi de faire un album de Funk/Rnb/fusion/Alternative/branlette.

Et c'est bien ça le problème il a choisi de faire un album de Rap (c'est marqué dans le titre de la critique!) et là pleins de mecs retardés/surexcités arrivent et me gueulent dessus "mais cest un album de Dr Dre on écoutes pas ça pour le rap sale connard de faux-puriste qui était pas né à l'époque chuiss sur que t un faux fan eastcoast de biggie qui repsect pas lai branches du hip hop !!!!!!!!!".
Ok les zulusfacts calmez vous et lisez la suite, ce que je critique au niveau du rap c'pas Dre et paradoxalement c'est un peu de sa faute. Et arrêtez de mytho faites pas genre que vous vous êtes pas fait un grand kiffe sur le mega Classique nuthin but a g thang ou sur le mega pose cut Some L.A. Niggaz.
Vous savez la plupart des temps les gens pour parler du rap de The chronic et de 2001 grossissent le trait en disant que The Chronic c'est un album de Snoop et que 2001 c'est un album d'Eminem. bref c'est justement ça le problème c'est que ces albums là avaient le mérite d'avoir une certaine forme de cohérence d'un morceau à l'autre tu savais que tu étais dans le même album. là déjà c'est pas un album de kendrick lamar (sachant que je penses que même K.dot ne sait plus ce qu'est un album de kendrick lamar) c'est pas non plus un albums de king mezh (bjr je suis un vrai gangsta bis* aka le rappeur post-Game) et Justus (en vrai je m'attendais à pire vu sa gueule je pensais que c'était le nouvea Macklemore ou le nouveau Mac Miller voire pire le nouvea Vanilla Ice, mais non c'est juste un mec chiant) qui sont censé être les ghostwriters de l'album, ils n'ont aucune vraie identité dans leurs couplet comment peuvent ils en injecté dans le ghostwriting (comme Quentin miller) dsl mais tu passes pas de Jay-Z et Royce da 59 à ça. Mais bon au fond en s'en fout j'ai dit que c'est pas Dr Dre que je critique en tout cas pas sur son rap. Comme je l'ai écris plus haut 2001 et Chronic était très cohérents pourtant c'était 30 artistes par morceaux ces albums, et c'est bien là le problème c'est que Dr Dre n'arrive plus à créer une dynamique de groupe ou diriger artistiquement l'album de A à Z il se contente de faire du beatmaking au lieu de produire, du coup fini les sons cohérents à la Deez nuts ou les kiffs à la What's the difference. à la place on se retrouve dans les tards des compils de beatmaking comme les albums de Alchemist, de Mike Will ou dans une moindre mesure DJ Khaled (qui n'est pas beatmaker ou producteur je le rappelle c'est pire il appelle carrément d'autres beatmakers pour faire le taffe à sa place).
En gros bonjour le copinage de l'album de beatmaker, aka je fais mes beats de mon coté et j'appelle mes copains rappeurs pour qu'ils m'envoient leurs couplets par mails et je réajuste vite fait deux ou trois trucs en fonctions de la demande des rappeurs au lieu de les diriger moi-même pour avoir un album cohérent artistiquement.

Et hop du coup on se retrouve avec Ice Cube qui essai de se rappeler de l'époque où il était un bon rappeur, Game qui fait du Game, Kendrick qui diss Drake, Snoop qui se taffe un kiffe, Xzibitz qui a de l'argent, Cold187 qui tue une femme, King mez et justus personne n'écoute de toute façon etc... blablabla

Les sons n'ont aucune cohérence wesh le morceau avec Xzibitz le mec te lâche égo-trip et soudain après sans raison tu as tout un verse et un skit où y a cold187 qui pète un câble sort un début de storytelling et tue une meuf, le pire c'est que c'est un des bons moment du skeuds ça aurait gagné à développé un concept sur un morceau entier où tous le monde est dans le même délire. du coup on se retrouve pleins de fois avec des bons couplets égarés comme ça dans l'album mais ils ne suffisent pas à faire un morceaux. Et ça c'est le rôle de Dr Dre, je le dit et re-dit mais c'était à Dr Dre de donner le ton de l'album comme avec The Chronic et 2001 pour éviter qu'on ait un bordel en terme de direction artistique et nn il sait juste contenter de faire la musique et sélectionner les artistes, si ça passe avec des chanteurs ça le fait pas du tout avec des rappeurs qui ont besoin d'être guidés, pire Dr Dre encourage ce bordel avec ce qui est le pire moment de l'album: le couplet d'Eminem (oui ça m'a fait mal d'écrire ça)

Dans le morceaux Dr Dre switch littéralement le beat pour le couplet d'Eminem et là même musicalement on a quitté l'album de Dr Dre on est plus sur Compton, on passe sur Recovery, avec un beat post apocalyptique dégueu archi cliché pour dire "je vais trop me livrer dans ce morceaux wallah EMOTION EMOTION EMOTION"

Et là Eminem nous sort un couplet pire que ce que Game et Ice Cube ont fait précédemment il en prend même pas la peine d'élever le niveau et nous sort le couplet "eminem en 2013 pour les nuls" qui suit le schéma éternel à la con du "je voulais juste faire mon truc>>> c'est très dur je souffre>>> moment d'incertitude (aka drogue)>>>> j'ai lutté et je me suis pas laisser faire>>>mtn je suis une légende mais je suis quand même toujours triste même au sommet" avec tous le name dropping et le forcing technique à la con qu'implique le Eminem post recovery. Le truc archi téléphoné, super forcé, encore moins spontané que du Kendrick lamar, pas sincère pour un sou. C'est juste honteux comme couplet surtout quand on se souvient des bons moment qu'il nous a offert sur 2001 (ou même Relapse). Sérieux ce couplet c'est super inquiétant pour la suite de la carrière d'Eminem vu comment il a l'air de forcé sur cette recette depuis bientôt 5 ans.

Bref Dr Dre est un vrai musicien, un excellent beatmaker (l'album est beaucoup mieux composé que le surchargé MBDTF) mais il est très talentueux et c'est choisir artistiquement ses artistes mais il n'a plus aucune vision artistique en terme de rap il est plus capable diriger des rappeurs pour en tirer le meilleur, comme à l'époque où un mec médiocre comme Game a pu grâce à Dre sortir un vrai classique, son seul vrai album alors qu'il était une vraie brêle. Surtout que c'est dommage si je me fie à certaine interview de 2010-2012 le mec a conscience qu'être un beatmaker ne suffit pas pour être un bon producteur et qu'il faut aussi savoir diriger un artiste et le conseiller (il le dit lui même) comme le fait par exemple Just Blaze.

Après ça n'en reste pas moins un album honorable, un bel album de retraite qui à défaut de changer le rap appuiera la position de Dre comme un beatmaker ultime du rap loin d'être le musicien mort surcotés milliardaire qui n'en a rien à foutre de la musique comme la voulu nous faire croire certains aigries. perso même si en terme de marketing c'est archi surfait et que ça peut avoir l'air d'un outil promo pour apple music et le biopic NWA, je pense que Dre était vraiment sincère avec cet album et qu'il voulait se faire un kiff tout en se délivrant du poids et de la pression de Detox avec une dernière livraison honorable.
J'espère que même si il va arrêter le rap avec cet album qu'il nous sortira un album d'instrumental ou de rnb/soul/post-néo-funk/blues/alternative/indie-branlette, histoire qu'il nous montre son potentiel en tant que vrai musicien hors rap

Le temps me dira si j'augmente ou diminue la note.
edit: mr le temps m'a dit de baisser la note, j'écoute plus le skeud et j'ai fait des edits de morceaux où je garde que les parties chantées, bref en plus j'ai écouté du DJ Quik à coté qui est 100 fois mieux que le docteur. bref ça devient un 4 peut être même un 3

PS: j'ai fait une liste des meilleurs basketteurs NBA n'hésitez pas à liker svp
http://www.senscritique.com/liste/Top_10_des_plus_grands_joueurs_de_Basket_NBA_n_ayant_pas_gag/974101

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1637 fois
25 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de Kira-L-Light Compton