Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

La fin d'une ère

Avis sur Curtis

Avatar Matthieu Skinner
Critique publiée par le

Pour ce troisième album, Curtis "50 Cent" Jackson s'ouvre sur un univers pop, se limitant plus à des artistes de son label G-Unit. Il fait donc appel à des artistes tels que Justin Timberlake, Robin Thicke, Akon ou encore Nicole Scherzinger.

Musicalement, on descend d'un cran face à ses deux premiers albums (Get Rich or Die Tryin', The Massacre). Au niveau des lyrics, cet album n'est vraiment pas génial, l'artiste aborde comme seul thème : fric, flingues et meufs. Autant dire que l'orgueil du rappeur n'a fait que grandir avec les années. Effectivement le meilleur de cet album est au niveau des beats. On a le droit notamment a trois prod' de Dr. Dre, que j'ai envie de dire passent un peu inaperçu mais celui qui est le plus à retenir (Straight to the Bank) est finalement gâché par la vanité de Fifty ! On a également une prod' de DJ Khalil sur "I Still Kill", chanson qui sera le premier single du producteur.

Ceux à ressortir du lot:

  • I Get Money, produit par Apex et utilise fortement comme sample "Top Billin'" de Audio Two. Le morceau sera nominé aux Grammy Awards en 2008 pour Meilleur Chanson de Rap (qui sera au final remporté par son "adversaire" Kanye West avec Stronger)
  • Ayo Technology, produit par Timbaland avec Justin Timberlake en featuring. Le morceau sera repris par de nombreux artistes (Milow, Skyla, Katerine Avgoustakis...).
  • Curtis 187, clairement la meilleure chanson lyriquement de l'album, produit par Havoc de Mobb Deep.

On retiendra notamment la concurrence commerciale avec Graduation de Kanye West:

Durant le mois de Juillet 2007, Kanye annonce que son album sortira une semaine avant, passant du 18 Septembre au 11 Septembre, date qui coincide avec la sortie de Curtis. S'enchaîne un feud ultra médiatisé aux US, jusqu'à en faire la couverture de Rolling Stones. 50 Cent ira jusqu'à stipuler qu'en cas de défaite, il prendra sa retraite (hum...). Cependant, derrière ce feud publicitaire se déroule un évènement majeure pour la culture du hip-hop: le gangsta rap vs. le hip-hop 21e siècle. Le gangsta rap dominant le mainstream depuis bien plus de 15ans avec la montée d'artistes du style Notorious B.I.G. et Cypress Hill se voit en concurrence avec le hip-hop d'un nouveau genre (où on sample du Daft Punk à la place de soul/funk des 60/70).

La semaine de leur sortie, les ventes étaient de 691,000 pour Curtis et de 957,000 pour Graduation (chiffres du marché des US). Le feud fut ranimé aux Grammy Awards, quand Stronger de Kanye et I Get Money de Fifty étaient tous deux nominés pour Meilleur Chanson de Rap (voir plus haut pour le vainqueur). En Septembre 2008, Billboard sorta les chiffres pour l'année: Curtis termina avec 1,336,000 et Graduation avec 2,116,000. Marquant une "victoire" pour Kanye et un tournant dans le milieu du hip-hop (et on attend toujours la retraite de 50 Cent).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 548 fois
6 apprécient

Autres actions de Matthieu Skinner Curtis