👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Encore un très bon album pour 50 cent. On peux facilement se lasser de sa voix si particulière, mais les textes sont bons, par exemple You could be my Beyonce, I'll be your Jay, j'adore ces petites métaphores. Pour les productions, eh bien vous prenez des grosses basses et vous ajoutez des samples très jolis, ca donne un résultat efficace et entraînant. Je retiens surtout le featuring avec Nicole des Pussycat Dolls et l'excellent Straight to the bank qui parle de son passé sulfureux et de sa réussite.
Boons
6
Écrit par

il y a 7 ans

Curtis
MarcPoteaux
6
Curtis

Critique de Curtis par Marc Poteaux

Je suis l'un de ces fans de rap qui ne conçoivent le genre que réalisé avec intelligence, tant dans la forme que dans le fond, et agrémenté d'un vrai message social et / ou politique. Et, comme tous...

Lire la critique

il y a 9 ans

3 j'aime

Curtis
Boons
6
Curtis

Critique de Curtis par Boons

Encore un très bon album pour 50 cent. On peux facilement se lasser de sa voix si particulière, mais les textes sont bons, par exemple You could be my Beyonce, I'll be your Jay, j'adore ces petites...

Lire la critique

il y a 7 ans

Born This Way
Boons
5

Critique de Born This Way par Boons

On a beau critiquer Lady Gaga, lui reprocher d'en faire trop, d'être trop excentrique... elle arrive toujours à nous envoûter dans ses délires et ses mélodies diaboliques. Car il faut bien le dire,...

Lire la critique

il y a 7 ans

4 j'aime

Paradis dirtyficiels
Boons
9

Qui c'est? C'est le Docteur! Entrez...

L'intro nous met tout de suite dans l'ambiance assez étrange et bizarre. L'album commence sur des mélodies de piano et on en vient très vite au survitaminé "Sueurs froides", meilleur morceau de...

Lire la critique

il y a 7 ans

4 j'aime

The E.N.D. (The Energy Never Dies)
Boons
3

The E.N.D porte très bien son nom

E.N.D. pour Energy Never Dies, du moins c'est ce qu'ils disent eux. Pour moi, ça veut plutôt dire la fin. Paradoxalement, leur succès n'a cessé de grandir depuis "Behind the Front" alors que leur...

Lire la critique

il y a 10 ans

4 j'aime

1