Tu ne trouves pas Rien 100 rien de Jul ? C'est normal : nous rencontrons un petit problème avec la base de données Musique. On vous tient au courant.

Des Etoiles dans la musique

Avis sur De‐Loused in the Comatorium

Avatar Le Nomade
Critique publiée par le

The Mars Volta, je remercie mon frère de m'avoir faits découvrir ce groupe, les mecs sont déjà tellement fort quoi. Des guitares avec une sonorité très peu connue, une batterie tellement puissante et nuancée, tu te demandes si le mec et pas né avec et cette voix putain, jamais j'avais entendu une comme tel. Malgré mon enthousiasme d'aujourd'hui, je peux dire que j'en ai eu du mal avec cette voix, un point trop modifié mais elle participe au charme et à l'ambiance de l'album, à présent je la trouve indispensable et je n'imagine vraiment pas un autre chant que celui-ci.

Bien sur, étant un jeune con avant, enfin presque plus con aujourd'hui, je n'avais pas vraiment vu et exploité le potentiel du groupe, je me lance donc dans ce trip musical intergalactique où la musique a entamé une danse frénétique avec la voile lactée. Ou les riffs de guitare sont aussi chauds que les rayons du soleil et ou le chant démontre toute la puissance d'un simple être dans ce gars univers.

"Drunkship of Lanterns" est pour ma part la chanson la plus symbolique et la plus représentative de ce que The Mars Volta puissent faire. Généralement, j’écoute ma musique au casque, comme il s'est malencontreusement cassé, je suis obligé d’écouter de la musique à nu, sans aux alternatives qu'un son tous a faits médiocres. Cependant, j'arrive toujours à percevoir lorsque le groupe fait vraiment la musique qu'il aime. Dans le cas de Mars Volta, je pourrais avoir le sont les plus merdiques la Terre, je ne pourrais me plaindre de leur performance, même si avoir une meilleure qualité d’écoute me fais percevoir toutes les nuances trop peu entendues lorsque l'on n'a pas de cas.

Très grosse maîtrise musicale pour le morceau "Cicatriz ESP", aucun reproche à faire sur cette chanson, que ce soit l'ambiance, la batterie, la partie musicale ou le chant, tout est fluide. Une grosse envie de voir la performance qu'ils peuvent effectuer en concert, je ne suis pas sur qu'ils jouent en France. Le petit moins de l'album avec le morceau "This Apparatus Must be Unearthed" qui me semble la piste la moins travailler, mais qui a un côté plus expérimental qui fait qui est plus qu'acceptable.

Je pense qu'il n'y a plus besoin d'en dire plus, encore des mecs qui m'ont mis une grosse claque émotionnelle et niveau performance musical, et te montre aussi que la musique peut avoir de très beaux visages si l'on s'intéresse un peu à elle.

Je vous souhaite un bon voyage dans la stratosphère musical et galactique de la The Mars Volta Session

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 265 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

Le Nomade a ajouté cet album à 5 listes De‐Loused in the Comatorium

Autres actions de Le Nomade De‐Loused in the Comatorium