Des Abusés.

Avis sur Dolziger Str. 2

Avatar Rainure
Critique publiée par le

Al, Merlin et Jaco grillent une cigarette dans la salle de répétition.
Al, le micro dans la main, souffle des paroles et leurs contresens, ne cherche pas la précision, bégaierai presque.
Jaco, sa barbe mal entretenue, trifouille ses synthés d’une main, écrase le reste du mégot dans un cendrier sale.
Merlin branche et débranche des câbles, gratte un peu sa guitare.
Se surprend « Eh, ça sonne ça ! C’est bon ! »

Fondements

Al – On ferait pas un truc moins animé pour une fois ? Sur "Rien", j’pense que les trucs qui marchaient le mieux c’était les trucs qui savaient se poser, prendre le temps de s’enfoncer et s’immiscer dans les esprits.

Jaco – Genre le refrain de Rien ? Avec le « Je t’aime…plus » ? Ouais, pourquoi pas, ça me botterait bien. On continue à virer les samples ?

Merlin - …Et on aboutit à un truc un peu plus calme, pourquoi pas. Enfin faut pas déconner quand même, on pourrait peut-être mettre plus de rythmes syncopés à la batterie…

J – Faut juste éviter la redite d’"OVNI". Les samples Disney par milliers… Puis le Hip-Hop ça m’a jamais vraiment branché, j’verrais plutôt un truc comme Dieu est Grand, non ?

A – Ouais, c’est bon ça ! Tiens, j’pense avoir une idée de texte là, attend que j’te griffonne ça… Là, vous en pensez quoi les mecs ?

J – … C’est pas déprimant ça ? Eh, en fait, si on te fout ça dès le début de l’album, ça fait une belle rupture avec "OVNI". Attend que je voie ce que je peux te composer par-dessus.

A – Puis c’est pas comme si on savait pas faire quelques trucs déprimants, Mérédith respirait pas la joie…

M – Et si… Eh ouais ouais ! Je kiffe ce son de synthé style Orgue Hammond, y aurait pas moyen de garder ça sur tout l’album ?

J – C’est vrai que ça rend bien… On te fout une nappe comme ça, du Fingerpicking là… Mais y a moyen de faire un truc bien prenant…

Réalisation

M – Bon, on a de quoi faire maintenant, vous verriez quoi comme tracklist ?

J – On fout le seum aux auditeurs dès le début ! Les trucs les plus badants, limite on fout Cabriolet et Un corps à prendre dès le départ…

A – Mmm, avec Vilaine du coup ? Le côté inquiétant et répétitif, pas trop sûr de soi ? Et les jeux de mots dédoublés ?

J – Et Bouche à lèvres ! Bien cru et sale.

M – Les deux singles à la suite ?

J – Bah ils s’enchaînent bien…

A – Et puis on a encore des choses à dire après. Limite, presque en symétrique, on te fout Vodka et Boubouche à la suite, pour le côté alcoolisme blasé puis déconne. J'vois bien l'album s'achever en parallèle sur On nait on vit on meurt, faut pas sortir indemne d'ici.

J – ‘Tain, y en a qui vont rager sur Boubouche quand même, ça torpille pas un peu la cohérence de l’album ?

A et M – Rien à foutre, on tient pas à faire un putain de concept album, on se fait plaisir, quoi.

J – Ouais non, bien sûr, c’est presque notre marque de fabrique ce genre de morceau en fait. Puis elle est quand même bien mieux foutue que Je Veux Te Baiser.

A – On risque pas un peu d’attirer les Inrocks quand même ?

J – Ouais, si, bien sûr, au final, "Dolziger" là comme on le ficèle, ça va faire un truc carrément sombre d’une part, mais bien envoûtant et entraînant en même temps… Mais bon, on en a vraiment quelque chose à foutre ?

A – Ouais, nan, si les fans décrochent pour ça, tant pis pour eux. J’tiens pas à plaire à tout le monde, on avance, on laisse le Hip-Hop de côté, le Spoken-Word ça nous rend quand même plus intriguant non ?

J – Bah c’est un peu toujours comme ça qu’on avait conçu Odezenne non ? Un truc un peu protéiforme, on te fout ce qu’on veut, le Hip-Hop ça a juste été un moyen.

Ils quittent le studio, après avoir répété toute la journée. Direction l’appart de Jaco, en compagnie de bouteilles d’alcools, de cigarette, et de sourires satisfaits.
C’est que ces bâtards se sont encore surpassés cette fois.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 677 fois
16 apprécient · 1 n'apprécie pas

Rainure a ajouté cet album à 2 listes Dolziger Str. 2

Autres actions de Rainure Dolziger Str. 2