Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Téléguidés

Avis sur Drones

Avatar MathieuCan
Critique publiée par le

Je me lance dans un billet en direct pour la deuxième écoute de l'album. Impressions à vif d'un album bien décevant au demeurant :

Dead Inside : mix bizarre entre du rock 80s avec ce "Dead Inside" qui sonne très Bon Jovi et une certaine lourdeur à la basse typée indus agrémenté des bitoniaux electros habituels du moment et des mêmes qui se faisait dans les deux précédents albums. La mélodie vocale n'est pas sans rappeler un U2 des années 2000.

Drill Sergeant : Intro à la prochaine chanson façon The Wall encore faudrait-il avoir un vrai concept album pour que cette piste ait une signification artistique...

Psycho : Une des "bonnes" chansons de l'album, droit au but, avec un riff "Rageagainstien" light, une mélodie très U2 encore une fois, la batterie est vraiment très très light, on dirait du AC/DC (et ce n'est pas un compliment en ce qui concerne la batterie..). Le solo est un peu light au centre (3 fois le même thème en décalant à l'octave...sur-entendu en mieux). Bon évidemment la fin de la chanson la sauve presque

Mercy : Certainement un fond de tiroir de Coldplay refilé pour compléter l'album. Paroles insipides, refrains déjà utilisé et la batterie toujours aussi peu bavarde...bref l'une des pires. Le mix est vraiment mauvais, la guitare grésille plus qu'elle ne soit distordue, certainement pour passer sur les grands média ou chez mamie.

Reapers : J'ai eu peur au début j'ai cru que c'était une reprise de "Take on me" de A-HA, mais non ouf. Voilà une des bonnes chansons de l'album aussi. Même si on a l'impression d'un collage de plusieurs chansons qui n'ont rien à voir ensemble, ça avance quand même.

The Handler : Ça commence comme du Muse, ça sent le Muse dans la voix et le traitement des mélodies et des harmonies, enfin le Muse que j'aimais est là. Je regrette encore une fois la pauvreté du batteur, c'est d'un plat édifiant tout de même notamment sur le pont. Il avait un bras dans le plâtre pendant l'enregistrement ou bien..

[JFK] : Intro plutôt bien sentie cette fois de la prochaine chanson

Defector : De bonnes idées Queenesques sur une bonne base headbanguesque. Finalement, une des bonnes chansons de l'album malgré des pompages à droite à gauche, elle passe assez bien. Le mix est vraiment très étrange sur le solo du centre. Le batteur à la ramasse comme depuis le début de l'album.

Revolt : You can revolt oh, oh ohooowoooowoo...ridicule, c'est de la révolte de millionnaire, sur une chanson encore une fois très U2 mauvaises années et ce refrain.....même agrémenté de choeurs Queeniens est révoltant pour un groupe comme Muse.

Aftermath : Une reprise de One de U2, ça faisait longtemps. Envoyez les violons, ça va allumer les briquets (ah bah non, plus personne ne fume). Le solo guitare niveau débutant, les violons synthétiques me hérissent le poil. Cette fin avec choeurs et le chanteur qui répète en vibes, on a le droit de faire ça en 2015?

The Globalist : Featuring Micheline Dax pour commencer (je déteste le sifflement dans un album de rock, tellement ridicule!!) avec ambiance cow-boy de pacotille qui s'enchaine avec 4.37 mn de mollesse créative (on dirait une mauvaise reprise de la chanson de la boum "Reality") avec un accompagnement baluche, encore une fois pas aidé par le niveau sans cesse décroissant du batteur (je me répète mais c'est flagrant).
Puis enfin arrive une des parties les plus intéressantes de l'album malheureusement ce n'est qu'un pont d'1.30.
Et on retombe dans le Queen mou et grandiloquent pour pas grand chose et ça se termine par des ahaaaaaaaaaaaahhhhhhhhahhhhhhhhhooooooooooooohhhhhhhhhahhhhhhhhhhhhhoooohhhhhhaahhhhhhh comme on n'en fait plus depuis Elton John.

Drones : kesako? polyphonie approximativement classique et qui n'a rien à faire là, franchement!!!!

Bref 4 chansons à sauver c'est pas grand chose. Il est grand temps que Muse se ressaisissent et propose enfin un album rock et original de bout en bout. Toutes les chansons même les biens, ont un petit côté déjà entendu, la production est d'une platitude crasse, les lignes de batteries sont à la limite de l'amateurisme, les solos guitares sont incolores. Dois-je en rajouter ?
Je suis tellement déçu encore une fois.....

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1314 fois
12 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de MathieuCan Drones