Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Avis sur

Entre ciment et belle étoile par guillaume-b

Avatar guillaume-b
Critique publiée par le

"Appelle moi la marseillaise, plus révolutionnaire que ton hymne sanguinaire", c'est ainsi que se définit Keny Arkana sur son premier album. En effet la révolte et la rage sont les principales composantes de cet opus. Alternant entre rap de rue (La mère des enfants perdus), rap politique (nettoyage au Karcher) et vision du monde (Victoria) Keny Arkana excelle particulièrement quand elle parle de son propre vécu comme c'est le cas avec "J'me barre" et "Eh Connard". Bien que parfois un peu répétitif et simpliste (critique valable à l'ensemble du rap politique selon moi) cet album vaut largement l'écoute par sa sincérité et son efficacité. Loin des médias et du formatage ambiant, Keny offre du rap populaire digne de ce nom.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 530 fois
5 apprécient

Autres actions de guillaume-b Entre ciment et belle étoile