Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Avis sur

Feel the Steel par Larry Sarrs

Avatar Larry Sarrs
Critique publiée par le

Steel Panther... aaah Steel Panther, groupe que j'ai découvert grâce à notre glamouze préférée (pas besoin de citer Kÿlen), il y a à peine un mois. Rien que les vidéos sur Youtube montrait le Xème degré du groupe et surtout le talent indéniable de ces quatres glameux made in LA.
Ex- Metal Skool, ex-Metal Shop, ex-Danger Kitty, Mickael Starr, Satchel, Lexxi Foxxx et Stix Zadiania sévissent depuis plusieurs années dans plusieurs clubs américains comme le Key, souvent à guichet fermé, sur des reprises de Guns N Roses, Van Halen, Kiss, Skid Row et autre Motley Crue, et se décident enfin à pondre leur propre mixture, assurément un must.

Le look des comparses donnent le ton tout de suite : on a droit à un retour dans le temps, direction années 80, 100% Glam Hollywood California. Tous les textes sont censurés, et pour cause : sex and rock n roll sont les maitres mots de l'album. Ca ne parle que de cul dans 95% des titres, et pas dans des mots super tendres
Si Death To All But Metal peut paraitre très manowarienne, elles n'en excluent pas les posers, bien au contraire, et pose de suite les bases d'un album couillu, pas forcément neuf mais absolument un renouvellement de style (gros son plus typé Heavy Metal, peu de clavier, pas d'instrus type harmonica, pas d'effets modernes à la con, non c'est chant/guitare/basse/batterie, point). Parmi les autres titres phares de l'album, on compte aussi Community Property où le chanteur défend le statut légal de son sexe, Turn Out The Lights ou comment perdre un pari et se taper la mocheté du coin, et Girl From Oklahoma, une ballade magnifique version groupies in backstage non censurée. Attention, les autres titres ne sont pas en reste, si musicalement ils se détachent moins du lot, rien qu'en lisant les paroles le niveau remonte de plusieurs crans, comme l'excellente parodie/hommage de Bon Jovi (Fuck All Night and) Party All Day.
Niveau musique, parlons en. C'est super bien foutu, 100% Metal, les zikos et particulièrement Satchel (aka Russ Parrish, ex-Fight), se donnent à fond, le chant de Mickael Starr est ultra bonnard (sur les vids il reprend sans difficulté 18 and Life, et Livin on a Prayer mieux que Bon Jovi), et si les autres sont plus discrets aucun ne fait tache. La prod est parfaite, ni plus, ni moins. Encore une fois ça sent le cliché à 200km, mais c'est le but, alors pourquoi s'en plaindre?
A noter aussi la présence de nombreux invités sur l'album dont Corey Taylor (Slipknot, Stone Sour), Justin Hawkins (ex-The Darkness), Scott Ian (Anthrax) et les membres du groupe The Donnas.

C'est gras, c'est macho, c'est glam, mais surtout c'est pas prise de tête, bourré de fun et à prendre au 69ème degré.

En quelques mots : pour moi c'est l'album de l'année. Qui a dit que le Glam était mort??
Steel Panther rülz

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 596 fois
11 apprécient

Autres actions de Larry Sarrs Feel the Steel