Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

La plus grosse claque de tous les temps

Avis sur Garlands

Avatar Moufle Boulgoure
Critique publiée par le

Un album que j'écoute depuis que j'ai 17 ans - j'en ai 37(+6) aujourd'hui - avec toujours autant d'émotion. Il fait partie de ces albums complétement uniques, même dans la carrière de l'artiste. Un truc ovni, bourré de génie, visionnaire et indémodable, et qui n'aura jamais de semblable. Dans le même esprit unique, le 1er album de Dead can dance, et Pornography de Cure sorti la même année. Rien ne ressemble et ne ressemblera jamais à ces trucs là. Garlands nous transporte dans une atmosphère pots-apocalyptique; il nous plonge dans un mélange de langueur et de rythme froid. Quelque chose d'un autre monde. Profond, obscur, peuplé d'échos. Enveloppant et acéré. La basse de Will Heggie (qui quittera malheureusement le groupe trop vite) contre une boîte à rythme âpre, tranchante, minimaliste. La voix désespérée, hallucinée d'Elizabeth Fraser qui n'avait alors que 19 ans, qui termine chacune de ses phrases par un trémolo dramatique qu'on croit qu'elle va rendre l'âme (c'est dire qu'elle donne tout) se heurte à la guitare saturée, lancinante, entêtante de Robin Guthrie.
C'est violent, ça vient de loin, et ça ne ressemble à rien qui ait existé.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1386 fois
14 apprécient

Moufle Boulgoure a ajouté cet album à 2 listes Garlands

Autres actions de Moufle Boulgoure Garlands