Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

La vie de chantier

Avis sur Gorillaz

Avatar Skylaren
Critique publiée par le

En découvrant Senscritique en 2013, je m'étais juré de me construire une culture qui tienne décemment la route. Gorillaz fut une de mes premières "expérimentations", et aussi une de mes premières critiques qui ne fut vraiment pas terrible. Extrait choisi:

"La chanson Clint Eastwood m'ayant initié, je me jette donc sur l'album, qui est tout bonnement excellent. Le mélange des styles est très bien foutu, le point fort de cet album étant sans aucun doute la diversité dans la musique de Gorillaz. Les chansons sont addictives (Tomorrow Comes Today en est un exemple flagrant) et nous transportent dans chacun de leur univers. Enfin, le concept de groupe virtuel m’enballant à mort, je ne peux qu'être admiratif de cet artiste que je vais mettre sans hésiter dans ma playlist principale. Si Gorillaz devait devenir dans une musique d'ascenseur, ce dernier à intérêt de nous faire monter au 7e ciel. Qu'on puisse écouter l'album en entier, ce serait la moindre des choses."

Aujourd'hui, en l'an de grace 2019, qu'en est t'il de ce disque? Pour mes oreilles, plus grand chose. Il reste malgré tout un bon album, donc je garde le 8. Quelques morceaux me semblent toujours aussi pertinents:
- Tomorrow Comes Today, où le disque commence vraiment après deux morceaux d'introduction.
- Clint Eastwood, premier gros tube qui propulsa le groupe vers la renommée.
- Sound Check (Gravity), morceau moins connu mais véritable colonne vertébrale de l'album.
- 19-2000, titre sympathique transcendé par son clip d'animation où les membres du groupes ne mettent pas leur ceinture de sécurité, c'est absolument irresponsable quand on sait qu'il y des OVNIs qui veulent vous tuer et des caribous géant sur la quatre voies.

J'ai aussi un petit faible pour New Genius (Brother) qui suit très bien TCT ainsi que Latin Simone (Que Pasa Contigo) avec un chant qui fait bien plaisir. Pour le reste des morceaux, ils me font l'effet d'expérimentations. Un entraînement salvateur pour Demon Days, le deuxième album du groupe, dont le succès n'est plus à débattre.

Si vous ne connaissez pas l'univers de Gorillaz, je vous conseille de commencer avec cet album avant d'aborder les mastodontes Demon Days et Plastic Beach. À écouter de nuit en roulant dans des grandes villes recouvertes de Street Art, mais mettez vos ceintures si vous voulez rester cool.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1734 fois
19 apprécient

Autres actions de Skylaren Gorillaz