Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

"C'est comme ça que chantent les anges"

Avis sur Grace

Avatar Ru. HRCE
Critique publiée par le

Comme beaucoup trop de gens, j'avais entendu vaguement parler d'un Jeff Buckley grâce à sa reprise du classique de Leonard Coen : Hallelujah. Autant dire que je ne connaissais rien de lui.
Aussi quand bien des années après, June m'a conseillé de tendre une oreille à cet album, comme la plupart des imbéciles j'étais tenté de lui répondre "Le type d'hallelujah? Surfait! C'est qui ce mec? Grégory Lemarchal version US (référence à sa mort prématurée)..."
Mais s'agissant de June qui est une véritable encyclopédie musicale (je me défends moi même pas trop mal mais à coté d'elle je fais office de Petit Larousse débutant), j'étais prêt à mettre de côté mes aprioris.
Je dois l'avouer, bien m'en a pris. Ce type est merveilleux et à la fin de cette galette on se dit forcement : Mais POURQUOI?! Pourquoi, moi, être sans aucun talent je vis et pourquoi ce don pour l'humanité est-il parti si tôt?
Jeff Buckley ou Scott Moorhead c'est d'abord un destin. Fils abandonné d'un artiste talentueux mort également prématurément, il prendra le nom de son père et ira se produire dans des bars américains dont le devenu mythique café Sin-é. C'est là qu'il se fera un prénom.
Jeff Buckley c'est une voix merveilleuse, mais aussi des textes qui en ont inspiré plus d'uns. De Thom Yorke à Matt Bellamy en passant par Chris Martin...
Mais Jeff Buckley c'est aussi un artiste que je ne verrai jamais et c'est probablement l'un de plus grands regrets de ma vie musicalement parlant (avec Lennon).
Si j'avais une chose à dire aux rétissants c'est de laisser de côté leurs aprioris, je comprends aisément que Hallelujah c'est saoulant surtout depuis l'avènement des télé-crochets. Mais, honnêtement, c'est loin d'être la meilleure chanson de cet album et il vaut vraiment la peine d'être écouté ne serait-ce qu'une fois dans sa vie.
Pour conclure, comme une prémonition, Antoine de Caunes disait lors de son passage à NPA "c'est comme ça en 1995 que chantent les anges". Je ne doute pas qu'en 2012, où que soit Scotty (ou Jeff), c'est toujours le cas.

Mississipi Godamn!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1572 fois
21 apprécient

Ru. HRCE a ajouté cet album à 1 liste Grace

  • Albums
    Illustration

    Top 10 Albums

    Avec : Wish You Were Here, OK Computer, The Dark Side of the Moon, Abbey Road,

Autres actions de Ru. HRCE Grace