Avis sur

Hail to the Thief: Special Edition par AWolfAtTheDoor

Avatar AWolfAtTheDoor
Critique publiée par le

À sa sortie, très attendue, en Juin 2003, Hail to the Thief se classe en tête des charts anglais et français. Deux ans, presque jour pour jour, après Amnesiac, le groupe Radiohead présente un album dans un nouveau genre. La voix de Thom Yorke est toujours aussi remarquable, maîtrisée et prenante, plus à l'aise dans les changements de tonalités que jamais, offrant ainsi un sublime Where I End And You Begin, mais l'allure générale a changée; bien que dans la continuité « électro » du groupe, les chansons affichent des textes plus longs, plus fournis que pour les albums précédents, en témoignent A Punchup At A Wedding ou A Wolf At The Door. L'album est lui-même plus long puisqu'il arbore quatorze pistes, une seule ne dépassant pas les trois minutes: le très bel I Will. Des sonorités expérimentales et électroniques entament The Gloaming, Backdrifts ou encore Myxomatosis, mais les guitares, le piano et les rythmes de batterie plus classiques apparaissent également avec 2+2=5, Sail To The Moon, ou Scatterbrain. On trouve bien évidemment des surprises avec Sit Down, Stand Up ou l'inquiétant, mais non moins superbe, We Suck Young Blood, où la voix contrainte du chanteur est accompagnée par un piano et des handclaps en guise de rythme. On peut signaler aussi la chanson There There, créée au départ à partir d'une simple improvisation de percussions. Finalement, si l'on trouve ici un album peut-être un peu moins curieux que d'habitude, il est certainement l'un des plus abouti du groupe Radiohead, à ce jour.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1103 fois
10 apprécient · 1 n'apprécie pas

AWolfAtTheDoor a ajouté cet album à 2 listes Hail to the Thief: Special Edition

Autres actions de AWolfAtTheDoor Hail to the Thief: Special Edition