Bonne nouvelle ! La réparation de la base de données est en très bonne voie. On vous explique tout sur notre blog.
Écouter
Pochette “Heroes”

“Heroes”

(1977)
12345678910
Quand ?
7.9
  1. 3
  2. 0
  3. 8
  4. 15
  5. 46
  6. 190
  7. 672
  8. 1258
  9. 735
  10. 306
  • 3.2K
  • 254
  • 326
  • 12

Liste de morceaux“Heroes”

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:37)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:07)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(6:06)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:19)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:50)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:11)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:00)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:06)
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:36)
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:47)

Posts“Heroes”

Critiques : avis d'internautes (7)
“Heroes”
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de “Heroes” par floflo79

Convaincu par la réussite artistique que fut "Low", Bowie retourne tout de suite en studio pour enregistrer le deuxième volet de la trilogie berlinoise : "Heroes". Autre album majeur, "Heroes" garde toujours les mêmes génies à son bord ; Brian Eno et Tony Visconti. De plus, Robert Fripp, le guitariste génial de King Crimson, vient interpréter les parties de guitare principales. Comme sur...

3
Avatar floflo79
9
·
Et Bowie continua son escapade berlinoise, toujours pour le meilleur...

Après un premier album partiellement enregistré à Berlin, l'excellent Low, Bowie récidive, accompagné de la même équipe dont le fantasque Brian Eno qui aura cette fois-ci plus d'influence. Moins expérimental et plus pop que Low sur la première moitié de l'album, Bowie se chauffe avec deux chansons bien nerveuses (Beauty And The Beast et Joe The Lion) avant d'aboutir au morceau titre de l'album.... Lire la critique de “Heroes”

4
Avatar DigUpMusic
8
DigUpMusic ·
I walk through a desert song where the heroine dies.

Deuxième album de la trilogie berlinoise, "Heroes" est comme "Low," composé de morceaux chantés brillants (Joe the Lion, Heroes, The secret Life of Arabia...) et de morceaux purement instrumentaux (V2 Schneider, sense of doubt...). L'album est trés marqué par le Krautrock (rythmique de V2 schneider) et par les musiciens froids de l'époque au nombre desquels les célèbres Kraftwerk. A cette... Lire l'avis à propos de “Heroes”

2
Avatar dagrey
9
dagrey ·
Découverte
Critique de “Heroes” par Marcel Kunwu

2e pan de la trilogie "Low-Heroes-Lodger", coeur battant du triptyque avec de grands morceaux comme "Heroes" ou "Sense of Doubt", cet album confirme que Brian Eno est une des meilleures rencontres qu'ai faite Bowie. Lire la critique de “Heroes”

Avatar Marcel Kunwu
7
Marcel Kunwu ·
1977 : année prolifique

En deux ans Bowie a pondu 4 albums : 2 pour Iggy Pop et 2 pour lui. "Heroes" est le dernier des quatre et ça s'entend. Le manque d'inspiration se fait parfois cruellement sentir. "V2 Schneider" en remplissage, "Joe the Lion" bruyante. "Sons of the Silent Age" est juste bonne (enfin, "bonne" chez Bowie à cette époque, ça vaut "géniale" chez les autres). "Sense of Doubt"... Lire la critique de “Heroes”

1
Avatar Muffinman
7
Muffinman ·
Toutes les critiques de l'album “Heroes” (7)