Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Viens à la maison, y a Anneke qui chante

Avis sur Home

Avatar Nolwenn-Allison
Critique publiée par le

The Gathering, c'est le groupe qui ne fait jamais deux fois le même album. Souvenirs surfait sur une vague complètement expérimentale, Home va renouer avec une veine plus pop-rock.

On commence tout en guitares avec Shortest Day, mais ce sont des grattes apaisées qui ouvrent le bal. Elles s'emballeront toutefois vers la fin du morceau parce que oui, la résolution du groupe, c'est d'abandonner en grande majorité le côté mélancolique et plus propice à la ballade de leurs compositions et de revenir sur quelque chose de plus électrique.

Les Hollandais n'en reviennent pas pour autant au metal, loin de là, et la ballade est toujours présente, et relativement dans les mêmes proportions que sur les albums precedents. Chassez le naturel, il revient au galop : entre Alone, Forgotten, Box et Home, il y a déjà de quoi se calmer un peu tout de même.

Mais peut-on en vouloir à The Gathering de ne pas
avoir tenu leurs promesses ? Absolument pas, parce que primo, les compositions sont vraiment bien travaillées, alliant à la fois un aspect très accessible que n'avait peut-être pas Souvenirs, mais en même temps une recherche sonore, comme sur Alone ou Waking Hour, qui est presque la marque de fabrique des Bataves. Le tout est porté par la voix céleste d'Anneke van Giersbergen, qui signe ici son dernier album avec le groupe avant d'aller voler de ses propres ailes.

Home est une pépite, un disque dont on ne peut se lasser. C'est avec lui que le style "pop-rock" atmosphérique s'instaure dans la musique de The Gathering. Et c'est peut-être pour cette raison que ça fait de lui le dernier très bon album du groupe. Celui-ci va en effet rester dans cette niche si comfortable pour ses deux albums suivants, The West Pole et Disclosure. Dans l'absolu, ceux-là ne sont pas mauvais. Mais comme je l'ai dit en début de critique, The Gathering ne faisait jamais deux fois le même album...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 187 fois
6 apprécient

Autres actions de Nolwenn-Allison Home