Homogenic

1997

5.3K

627

485

7.7
SELEROC

SELEROC

l'un des meilleurs albums de tous les temps

il y a 5 ans

5 j'aime

HoyaGhanser

HoyaGhanser

Je pensais que la pop, même mêlée à un quelconque courant musical, ne pouvait jamais surprendre. Avec Björk et Homogenic, je me suis pourtant pris...

il y a 4 ans

4 j'aime

nico94

nico94

3 bons titres et c'est tout. Et comme disait Didier Wampas : « Ne fais jamais confiance à un mec qui après avoir été punk, joue maintenant de...

il y a 2 ans

3 j'aime

5

Angeldelinfierno
10
Angeldelinfierno

Critique positive la plus appréciée

Chasseurs de chimère

Une islandaise ayant les traits d'une asiatique, adepte de mélodies tantôt classieuses, tantôt d'une brutalité autistique mais sans jamais frôler le désagréable, est bien placée pour figurer dans le...

Lire la critique

il y a 6 mois

Laurent_Notuas
3
Laurent Notuas

Critique négative la plus appréciée

J'suis trop con...

Je suis tranquillement installé dans le canapé et la musique s'échappe des enceintes, mais elle plane là-haut dans des sphères qui dépassent à n'en pas douter ma pauvre perception musicale si j'en...

Lire la critique

il y a 26 jours

Tallowisp
10
Tallowisp

OMOgenic lave plus blanc que blanc

Hum, tout d'abord je m'excuse de ce titre mauvais et racoleur (mais il paraît que ça attire les gens, de l'humour aussi nul... j'essaye). Bref, je m'attaque à un album que j'aime beaucoup alors que...

Lire la critique

il y a 10 ans

Mr_Cooper
8
Mr_Cooper

Björk is full of love.

Une leçon d'anatomie musicale à l'islandaise. Des percussions comme un cœur battant la chamade, Des violons tendus comme des nerfs toujours prêts à se rompre. Quelques vents comme autant de souffles...

Lire la critique

il y a 10 ans

Adriou
8
Adriou

Björk ne rigole plus...

C'est donc en 1997, à partir de ce troisième opus, que Björk décide de tout orchestrer. Productrice de l'album, elle le personnifie et de lui donne une touche expérimentale. Grâce à des sons plus...

Lire la critique

il y a 10 ans

Rama-otaupia_Ar
10

La profondeur des choses

Le meilleur album de tous les temps à mes oreilles, à mes yeux. Découvert à l'âge de 13ans, passé en boucle du soir au matin dans ma platine cd, copiée je ne sais combien de fois sur k7, écoutée au...

Lire la critique

il y a 8 ans