Queen is back

Avis sur Honeymoon

Avatar Ser_Homm
Critique publiée par le

Un an après la sortie d'Ultraviolence, Lana Del Rey accouche d'un nouvel album qu'elle voulait "Entre Born to Die et Ultraviolence". Cette déclaration rendait ses fans rêveurs, mais quand est-il vraiment ?

La claque n'est pas aussi intense et immédiate qu'à l'époque d'Ultraviolence qui avait mit deux ans avant de pointer le bout de son nez. Mais dès la première écoute, on sait à qui on a affaire. Sans se compromettre ni se renouveler, Lana Del Rey continue son superbe spleen. On retrouve effectivement les bons côtés de ses deux précédents album, les hymnes planants et la mélancolie de Born to Die ainsi que le traitement moins lisse d'Ultraviolence, plus naturel. La voix de la chanteuse est extraordinaire. A l'instar de son précédent album, elle sonne organique et naturelle si bien que les petites imperfections que l'on peut entendre la rendent géniale. En tout cas, elle parvient encore à nous transmettre autant d'émotions.

Globalement, tous les morceaux sont très bons et agréables à écouter. Rien est à jeter, ce qui est assez rare pour être souligné (Certaines chansons de Born to Die étaient largement dispensables à l'album tandis que seuls les cinq premiers singles d'Ultraviolence étaient exceptionnels à côté du reste de l'album un peu plus faiblard). Honeymoon est constant sans être suffisant. Très sympathique du début à la fin, sans aucune exception. Hélas, et comme j'ai tendance à le répéter, les thèmes qui reviennent sont souvent les même. Sans néanmoins manquer de poésie, Lana a tendance à parler inlassablement des mêmes choses. De la même manière au niveau instrumental, certains morceaux ont du mal à se démarquer (ce sont ceux que j'aurais tendance à qualifier de plus faible sur l'ensemble de l'album) à contrario de certains titres particulièrement sympathiques et un peu plus originaux (Je pense personnellement à Freak et Salvadore)

Lana Del Rey signe donc un très bon cru pour la troisième fois consécutive (du moins sous ce pseudonyme !). Honeymoon conclut à merveille une trilogie débutée trois ans plus tôt. Il est maintenant temps pour l'artiste de s'essayer à d'autre genre et de s'éloigner de sa sainte trinité pour prouver une fois pour toute qu'elle est capable d'écrire et de chanter autrement.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 739 fois
7 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Ser_Homm Honeymoon