Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Quasi sans-faute.

Avis sur How to Train Your Dragon: Music From the Motion...

Avatar Drepanon
Critique publiée par le

Je n'avais remarqué John Powell que pour sa participation à la série des Jason Bourne, à laquelle il avait offert une BO de bonne qualité, pleine d'ambiance, mais qui n'avait finalement pas grand-chose de mémorable.

Ensuite, j'ai vu How to Train Your Dragon au cinéma et j'ai été enthousiasmé par ce qui reste aujourd'hui pour moi le meilleur des Dreamworks.

Mais il m'a fallu un deuxième visionnage du vilm, sur DVD, pour comprendre que la BO y est pour beaucoup. Du début à la fin, John Powell réalise un quasi sans-faute sur tous les points !

Bien évidemment, le disque comprend quelques passages un peu creux destinés à accompagner les péripéties les plus pleines d'action du film. C'est le lot de chaque BO de film, à de très rares exceptions près qui évitent de recourir à ce « remplissage ». Ce n'est de toute façon pas sur ces morceaux qu'on évalue la BO, soyons honnêtes, mais sur les thèmes développés par le compositeur quand on lui en laisse la liberté (typiquement, sur les scènes contemplatives, d'introduction, romantiques...).

John Powell a eu la chance de travailler sur un film qui lui laisse de nombreuses scènes dans lesquelles la musique est au premier plan de la bande-son, et il en profite pour dérouler quelques thèmes qui vont du très bon (le thème des Vikings, annoncé dès le départ, ou le thème romantique d'Astrid) au carrément exceptionnel (l'inoubliable « Forbidden Friendship » qui vaut l'écoute du disque à lui tout seul). Mais plus encore que les nombreux thèmes exposés, tous inventifs, c'est la qualité générale de l'orchestration qui marque. John Powell déroule sa partition du début à la fin de manière très fluide, les transitions et différents ponts entre les thèmes atteignant une rare qualité orchestrale. Tous les pupitres y passent avec une originalité vraiment surprenante. Les 4 ou 5 premiers morceaux de l'album s'enchaînent d'ailleurs exactement de la même manière entre le film et le disque, à la manière d'un poème symphonique (de la même manière que Poledouris l'avait fait sur Conan le Barbare).

En résumé, une BO exceptionnelle, un joyau dans ma collection !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 417 fois
4 apprécient

Autres actions de Drepanon How to Train Your Dragon: Music From the Motion Picture (OST)