Un bon album, définitivement.

Avis sur Human After All

Avatar Julius
Critique publiée par le

Lors de sa sortie en 2005, Human After All a déçu pas mal de personnes. J'ai failli avoir la même réaction à la première écoute : où sont donc passées les mélodies qui étaient présentes dans Discovery ? C'est quoi ces rythmes, ces notes disjointes, j'ai mal aux oreilles! Et pourtant, à la seconde écoute, je me suis rendu compte que Homework, au final était assez proche de cet album. Que les boucles et compositions ne doivent rien au hasard. Les Daft sont revenus à leurs premières amours, cependant, l'album affiche des inégalités assez criantes : certaines chansons passent bien, d'autres moins, l'une d'entre elles est un cauchemar, je parle bien sur de The Brainwasher. On peut dire globalement que l'album est scindé en deux : on démarre avec Human After All, morceaux très rythmé, qui met dans le bain. Ensuite, The Prime Time of Your Life, plus lent, avec sa mélodie simple, répétitive, ses voix métalliques, il aurait pu être affreusement banal s'il n'y avait pas la montée finale... Déception avec Robot Rock : morceau paresseux, reprise de Release the Beast de Breakwater. Ecoutez les deux la ressemblance est frappante! Steam Machine est plutôt bien huilé, et ça passe tout seul, avec la voix chuchotante, et la musique évoque grandement un mécanisme qui se met en marche. Make Love, le cinquième morceau, est plus mélodieux, et semble être une pause bienvenue : moins boite à rythme, il permet de respirer, et pourtant la suite, c'est the Brainwasher, qui a bien l'intention de vous laver vos oreilles!!! Selon moi la seule vraie "erreur" de cet album. Ensuite, la piste 7, On/Off, surprend : c'est un zapping de différentes chaines en différentes langues, et ne dure que 20 secondes ! En réalité, c'est une préquelle au morceau suivant, intitulé Television Rules The Nation, morceau enlevé. Technologic est sans doute le morceau le plus dansant de l'album, bien construit, et tout en rythme . Le dernier moceau, Emotion, résume tout ce que l'auditeur a ressenti jusque là, des sentiments de surprise, d'étonnement, et ce morceau, plutôt calme, nous fait ressentir une sensation de bien être .
Au final, Human After All est un bon album. Il aurait certes pu être meilleur, et on reprochera la longueur des morceaux, souvent très longue ( plus de 4 minutes en moyenne) mais il ne faut pas oublier que les Daft Punk ont beau se cacher derrière des casques, après tout, ils sont...humains.

Je pense que le titre de cet album a du inspirer Philippe Katerine qui sortit son album quelques mois plus tard, intitulé "Robots après tout."

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1605 fois
17 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Julius Human After All