Écouter
Pochette II / III

II / III

(2019)
12345678910
Quand ?
7.1
  1. 0
  2. 2
  3. 1
  4. 3
  5. 2
  6. 4
  7. 17
  8. 22
  9. 4
  10. 1
  • 56
  • 9
  • 18
  • 1

Liste de morceauxII / III

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
- -
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:55)
- -
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
- -
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
- -
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
- -
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
- -
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
- -
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
- -
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
- -
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
- -

Critiques : avis d'internautes (3)

II / III
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
L’imposture.

Quelques mois plus tôt, on demandait à Bruit Noir d’écrire un morceau, un morceau sur l’Imposture. Selon Pascal Bouaziz, accepter d’écrire le morceau était faire preuve de « fausseté, inanité », etc etc comme il disait. Naturellement, il accepta. Le résultat fut terrible. Une mise en abime sur la condition d’artiste, et plus...

2 3
Avatar Rainure
8
·
Bouaziz dans le métro

Après une échappé solo (Haïkus) et un premier effort livré en 2015, le chanteur de Mendelson s’associe à nouveau avec Jean-Michel Pirès pour livrer un nouveau pamphlet envers et contre tout. Pourtant, derrière ce tableau d’une rare obscurité, transparaît comme une forme de lumière, lueur d’espoir au fin fond des ténèbres. Cela fait plus de vingt ans que... Lire la critique de II / III

2
Avatar Le  K
8
Le K ·
Découverte
Critique de II / III par BUB_webzine

Le premier album de Bruit Noir était une expérience sale, un voyage dans les souterrains de l’humanité, un crachat fétide envoyée à la face du monde. De ce point de vue, les interludes sur II/III, sortes de micro-Pensées de Pascal enregistrées dans le métro, sonnent de façon tout à fait naturelle. Car oui, Bruit Noir pue comme un couloir de métro. Mais Bruit Noir pue surtout le dégoût... Lire la critique de II / III

Avatar BUB_webzine
8
BUB_webzine ·
Toutes les critiques de l'album II / III (3)
Vous pourriez également aimer...