Écouter
Pochette I Love You, Honeybear

I Love You, Honeybear

(2015)
12345678910
Quand ?
6.8
  1. 1
  2. 0
  3. 8
  4. 15
  5. 46
  6. 106
  7. 178
  8. 121
  9. 36
  10. 11
  • 522
  • 44
  • 98
  • 5

Liste de morceauxI Love You, Honeybear

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:41)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:47)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:58)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:38)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:36)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:36)
1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:21)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:37)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:22)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:03)
Critiques : avis d'internautes (6)
I Love You, Honeybear
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Everything is doomed but I love you, Honeybear

Intituler un disque (plus ou moins) "Je t’aime, NounoursChérie" relèverait en temps normal soit d’une mièvrerie quasi-militante, soit d’une vaine plaisanterie second degré. Mais justement, Father John Misty décide de ne pas choisir : il se situe entre les deux. C’est cette hésitation, ce quelque chose d’indécidable qui donne à son album une beauté à la fois pure et acide. Le programme est...

6 2
Avatar Pepito-Bleu
9
·
Critique de I Love You, Honeybear par Lopocomar

Merci la Route du Rock. Grâce à son line-up 2015 et aux caméras d’Arte, nous avons pu (re-) découvrir cet échappé des Fleet Foxes sur la grande scène du Fort Saint-Père. Son charisme et son exubérance nous ont poussé à enclencher à nouveau son I Love You, Honeybear reçu mais rapidement laissé de côté en décembre dernier. Avec ses airs de complainte, l’album de Josh Tillman est en réalité... Lire la critique de I Love You, Honeybear

2
Avatar Lopocomar
8
Lopocomar ·
Faut pas m'en vouloir mais....

J'aime tellement les années 70 que cet album est pour moi comme une bouffée d'air frais. Il n'est pas parfait et honnêtement ne mériterait pas une si excellente note en soi...mais j'ai plané, j'ai retrouvé un peu l'esprit de l'époque et rien que pour ça, j'ai adoré sincèrement. Merci pour cette dose d'amour et d'esprit hippy ! Lire la critique de I Love You, Honeybear

1
Avatar Sophie Chol
7
Sophie Chol ·
Critique de I Love You, Honeybear par Ben Ric

Notre gentil barbu est de retour avec un album plus ample, plus ouvert que le précédent, dans lequel il semble avoir encore pris de la hauteur de l’assurance. Car ses compostions héritées par le passé de Crosby Still & Nash, laissent la place ici à des chansons pop-soul-folk de crooner, un peu comme celle de Jonathan Wilson (lequel, d’ailleurs, co-produit l’album) et qui évoquent toujours et... Lire l'avis à propos de I Love You, Honeybear

3
Avatar Ben Ric
7
Ben Ric ·
Découverte
Critique de I Love You, Honeybear par Strangeman57

C'est drôle mais à force d'écouter des albums, je finis par confondre tout le monde. Avant d'écouter ce "I Love You HoneyBear" , je pensais retrouver une voix rauque, grâve, celle du crooner Dr. John dont j'ai découvert la soul en 2012. Mais en fait, il s'agit de Father John Misty, que j'ai découvert la même année et plutôt apprécié, surtout pour son superbe "Hollywood Forever Cemetery Sings"... Lire la critique de I Love You, Honeybear

1
Avatar Strangeman57
6
Strangeman57 ·
Toutes les critiques de l'album I Love You, Honeybear (6)
Vous pourriez également aimer...