Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

De nouvelles ambitions musicales et lyriques

Avis sur I See You

Avatar Paul_Gaspar
Critique publiée par le

Les premières notes, une résonance majestueuse de cuivre, sont surprenantes, déconcertantes, au point qu'on se demande si on a bien glissé le bon cd dans le lecteur. Puis la voix d'Oliver Sim s'élève, troublante et sensuelle, bientôt rejointe par le timbre reconnaissable entre mille de Romy Madley Croft. Ce premier titre intitulé "Dangerous" illustre la prise de risque du trio londonien. Le son est novateur, différent mais parvient à conserver ce label "xx".

"Say something loving" nous ramène en territoire plus familier, entre les beats lancinants parfaitement calibrés de Jamie et les voix plus éthérées du duo de chanteur, qui contrairement à leur précédents opus n'hésitent plus à mêler leur voix graves pour une symbiose quasi-parfaite.

Le trio semble enfin complètement s'assumer, dévoilant des mélodies plus lumineuses, pleines d'espoir, teintées d'une pop nonchalante et parfois explosive. Dans la veine du premier opus de Jamie Smith "In Colour", paru au printemps 2015, les beats prennent une consonance plus électronique et s'ouvrent à des influences pop, jazz et même funk. Le talent du jeune londonien est indéniable, chacune de ses mélodies créant un univers planant et unique, en permanente transformation, et qui semble se dérober dès qu'on veut s'en saisir.

Le songwritting de Romy Madley Croft et Oliver Sim a également évolué pour devenir plus mature. Les deux artistes ne délaissent pas les thèmes de l'amour et de la rupture qui leurs sont si familier mais ils y insufflent une nouvelle vitalité et une plus grande chaleur. Les paroles restent simples et cadencées, en alternant des phases calmes et de nombreuses envolées auxquelles il est presque impossible de ne pas succomber. Des morceaux minimalistes de leur début, les trois artistes ont bien grandis et ne semblent plus se restreindre dans leur champ d'action et leur désir d'épancher leur douleurs et déceptions. Dans le même temps, les beats reculent à bon essien pour laisser les voix s'exprimer.

Sur le titre "Performance", Romy Madley Croft délivre une introspection dure et sincère, comme si elle affrontait son reflet dans un miroir avec son lot d'imperfections. Le trio n'abandonne pas son côté minimaliste mais le fait évoluer avec douceur comme sur le magnifique tube aux résonances synthpop "Replica" ou aux percussions en sourdine de "Brave for you".

La renaissance, ou plutôt la transformation s'exprime avec brio à travers le splendide "On hold", synthèse parfaite des nouvelles ambitions musicales et lyriques de the xx. Un nouvel horizon où ils font figure de pionnier et peuvent se permettre de nombreuses fantaisies.

The xx inaugure l'année 2017 de très belle façon avec ce troisième album réussit sous tout les points de vue. La maitrise d'un groupe qui a su devenir adulte à petite touche et possède tous les ingrédients pour faire partie du paysage electro pour encore de très nombreuses années.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 17 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Paul_Gaspar I See You