Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Crache puis recrache.

Avis sur In Utero

Avatar 21st Century  Christ
Critique publiée par le

Il n'y a pas si longtemps, je me suis ré-écouté les trois albums studios de NIRVANA. Pour pouvoir donner un avis définitif sur ce groupe, j'ai écouté attentivement chaque chanson. Mon précédent avis sur "In Utero" avait été le résultat d'une écoute rapide, sans forcément être concentré sur la musique.

Je ne vais pas entrer dans le débat, du "NIRVANA, c'est trop commercial. C'est des vendus, MTV sucks. Kurt Cobain est un pauvre abruti" et j'en passe des plus belles.
"Bleach" et "Nevermind" m'avait emmerdé, disons le clairement. Mis à part quelques titres éparpillés ("About A Girl", "Smells Like Teen Spirit", "Territorial Pissings"), le reste m'avait rebuté. Et ne parlons même pas du fameux "Unplugged In New-York", un album tellement ennuyeux qu'il en devenait énervant.
Heureusement, "In Utero" sauve le tout.

A son écoute, on peine à reconnaître le NIRVANA de "Nevermind". Sur "In Utero", tout est sombre, torturé. Il se rapproche plus de "Bleach" que de son grand frère. Et c'est ça qui est bon.
Kurt Cobain voulait d'un disque comme celui-là, il réalise enfin son rêve. Et, c'est lui le héros du skeud. Il pousse sa voix dans ses ultimes retranchements ("Scentless Apprentice", le très Punk "Tourette's), fait exploser sa gratte ultra-saturé à coup de riffs sévèrement burnés (le génial "Very Ape", "Radio Friendly Unit Shifter"). Même si je n'aime pas spécialement le personnage, je dois reconnaitre qu'il chante (ou hurle c'est au choix) bien.
Autre chose qui différence "In Utero" des autres albums, c'est que pour une fois, beaucoup de titres restent en tête. On a envie de les écouter encore et encore, le disque fini.

"Radio Friendly Unit Shifer" est par exemple, une des meilleurs chansons de NIRVANA. La ligne de basse conduit la chanson, soutenue par un Dave Grohl précis et direct tandis que Kurt Cobain nous fait littéralement vibrer. "Tourette's" est un peu le "Territorial Pissings" de "In Utero", rapide et violent. Des titres comme "Serve The Servants", "Scentless Apprentice" et "Milk It" représentent un Grunge à la fois violent, contrôlé et captivant (qui faisait défaut avant).
On trouve aussi quelques réminiscences de l'ère "Nevermind", avec "Rape Me" et "Heart-Shaped Box". Étant donné qu'ils sont les deux titres les plus connus de l'album et qui s'approchent le plus de l'album précédent, on aurait pu s'attendre à une catastrophe. Hé ben, c'est tout le contraire. Relativement calme et posé (mis à part le refrain entêtant de "Heart-Shaped Box"), ceux deux chansons dépassent aisément les anciens titres de NIRVANA.
Chaque chanson bénéficie d'une petite particularité qui la rend bonne, la liste est bien longue pour les citer tous.

"In Utero" est le meilleur album de NIRVANA, sans aucun doute.
NIRVANA pousse au maximum son Grunge, en y ajoutant des touches mélancoliques et dépressifs (l'album me fait penser d'ailleurs beaucoup à ALICE IN CHAINS sur cet aspect). Un album malheureusement oublié et sous-estimé qu'on résumé trop souvent à "Rape Me" et "Heart-Shaped Box"). Dommage !
Je lui donne la note de 3,5 arrondi à 4 pour avoir réussi à s'émanciper de "Nevermind".

Chansons favorites : "Scentless Apprentice", "Very Ape", "Radio Friendly Unit Shifter", "Tourette's".

(critique publiée auparavant sur le site Nightfall, sous mon ancien pseudonyme : KingKilling)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 581 fois
4 apprécient

Autres actions de 21st Century Christ In Utero