Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Un beau chant du cygne...noir

Avis sur In Utero

Avatar Thomas Harnois
Critique publiée par le

« In utero » ne peut être considéré comme un album du déclin ou d’un prétendu suicide commercial.

Son aspect parfois faussement chaotique ne saurait faire oublier la terrible puissance rythmique du duo infernal Grohl-Novoselic et les riffs bien trempés de Cobain qui assurent à l’ensemble une cohérence d’acier.

Eléments importants à cette thèse, les trois ou quatre indiscutables hits du disque qui sans avoir l’impact d’un « Smells like teen spirit » suffiront à assurer des excellentes ventes à « In utero ».

Alors oui Cobain était sans doute bien fatigué, au bord du précipice puisqu’il se suicidera l’année d’après mais a vrai dire peu de choses le laissent supposer à l’écoute de ce disque.

Aujourd’hui Dave Grohl obtient un succès honorable avec son groupe de rock Foo Fighters montrant qu’il excelle non seulement à la batterie mais aussi à la guitare et au chant.

Pourtant le plus ahurissant à mes yeux est que les parties guitare/voix furent entièrement laissées à Cobain dans Nirvana ce qui en dit long sur le génie du blondinet dépressif.

Cobain possédait assurément une forme de génie dans le songwritting et dans la mélodie, ensuite les émotions passant dans sa voix d’être humain fracassé par le poids de la vie faisaient le reste.

Le succès phénoménal de ce groupe fut donc en un sens logique et « In utero » est non seulement un très bon album de Nirvana mais dans l’absolu un très bon album de rock.
Critiquecompletesurmonblog

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 125 fois
2 apprécient

Autres actions de Thomas Harnois In Utero