Bonne nouvelle ! La réparation de la base de données est en très bonne voie. On vous explique tout sur notre blog.

La boucherie.

Avis sur Iowa

Avatar Petyr Baelish
Critique publiée par le

Cela faisait très longtemps que je n'avais pas écouté les 9 gaillards masqués de l'Iowa, probablement parce que l'eau a coulé sous les ponts depuis la 3ème, c'est très caractéristique ( et cliché ) de dire de Slipknot que c'est le groupe que l'on écoute au collège, pourtant c'est bien vrai. Slipknot fait partie intégrante de ma génération ,cette génération de jeune con en recherche d'une identité et qui s'est mis du jour au lendemain à écouter du SOAD, Rammstein, Korn, RATM. Force est de reconnaître que Slipknot a été le précurseur de toute cette mode.
Bref, donc j'étais dans le metro direction la Fac et je cherchais dans mes vieux favoris ( Merci Spotify ) et je retombe sur Iowa, plein de bonne volonté je lance le son et me voila replonger dans ce monde ampli de haine, de violence. Parce que c'est exactement de cette façon que je pourrais décrire Iowa. Violent.

L'album débute avec un titre expérimental dont les fans de Slipknot ont l'habitude mais qui fait monter la tension, ce morceau d'une minute présent sur chaque albums de Slipknot est très important car il permet déjà de juger de la teneur de l'album et du type de musique qui sera présente en son sein ( Il suffit d'écouter le premier morceau de cet album et celui du troisième album du groupe pour voir la différence .. ) Inutile de préciser que le morceau expérimental de cet album lance directement les hostilités avec un son très malsain et qui introduit très bien la bombe suivante : People = Shit. Hymne de haine dont les paroles simplistes n'empêche pas de prendre terriblement plaisir à gueuler comme un gosse dessus. Percutante et violente, cette piste sans concession aura déjà de quoi vous faire tourner la tête. Disasterpiece prend le relais et parviens sans difficultés à nous faire headbanger avec sa batterie percutante qui est d'ailleurs très marquante sur cet album ( pas forcément originale mais destructrice et bourrine à souhait ) My Plague suis et marque une pause mélodique et aérienne remarquable tout en conservant les riffs destructeurs caractéristiques de l'album, une très bonne chanson plus abordable que les autres.
Everythings Ends et The Heretic Anthem sont deux tracks plutôt similaires jouant beaucoup sur la vitesse avec des riffs puissants mais peu originaux à mon goût et qui manque de variétés.
Gently calme le ton général de l'album en jouant cette fois sur des riffs lents, aériens mais accompagné d'une excellente performance de Corey Taylor suivi par des percussions destructrices ( on se répéte souvent mais bon Slipknot au début c'était pas vraiment varié non plus .. )
Le single Left Behind ( Ma chanson du collège ) est un petit bijoux très travaillé et très varié qui est un véritable coup de coeur avant d'entamer la suite de cet album qui trouve très peu d'intérêt à mes yeux. En effet si le morceau Skin Ticket reste très sympa à écouter, le reste de l'album n'est qu'un enchaînement de sons bourrins et sans trop d'intérêt avant de passer au véritable chef d'oeuvre de l'album Iowa : Iowa.
ET BORDEL qu'elle excellente idée de terminer cet album sur une musique de cette trempe, ce morceau de 15 minutes achève littéralement l'auditeur. Chaque membres du groupes prend part à ce son et pose sa petite patte personnelle, ça se vie comme une véritable histoire macabre dont Corey Taylor est l'acteur principal et qui semble être victime de cette chanson. Entouré par ses potes criminels qui derrière lui imposent une sonorité lourde, brutale et malsaine et qui englobe l'auditeur sans qu'il puisse en sortir. Un bijoux musical que je mettrais sans aucun problèmes aux côtés d'autres grands titres du Metal pour toute cette ambiance qu'il y a derrière.

Iowa ( l'album ) est un album déconseillé aux âmes sensible mais qui constitue un excellent défouloir. Il a le mérite d'accrocher l'auditeur dès le début sans vouloir le lâcher ( dommage qu'il n'y arrive pas tout le temps .. ) Certaines tracks sont répétitives et chiante car le bourrin ça peut être sympa mais à forte dose très énervant. Toutefois l'ensemble reste convainquant, Iowa est un OVNI qui a bouleversé le visage du Metal du début des années 2000 et reste et restera un légendaire album de Metal. Certaines chansons comme Iowa, Disasterpiece, Left Behind ou Gently resteront gravé à jamais dans ma mémoire et rien que pour ça Iowa vaut le détour ne serais-ce que par curiosité ( Un vilain défaut pour un très vilain album. )

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 251 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Petyr Baelish Iowa