Écouter
Pochette Ipséité

Ipséité

(2017)
12345678910
Quand ?
6.8
  1. 29
  2. 45
  3. 42
  4. 114
  5. 233
  6. 559
  7. 1215
  8. 1375
  9. 632
  10. 243
  • 4.5K
  • 384
  • 241
  • 46

Liste de morceauxIpséité

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:03)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:04)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:05)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:19)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:21)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:52)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:17)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:26)
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:24)
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:20)
Match des critiques
les meilleurs avis
Ipséité
VS
Demandez pas ce qu’il fait dans la vie

Moins d’un an après son album « Batterie Faible » qui lui a assuré le succès Damso revient avec son nouvel album « Ipseité », et il est difficilement comparable avec le premier et ce pour plusieurs raisons. On retrouve le personnage de Damso, sombre, solitaire, ses gimmicks (#Vie) et ses prods habituelles, cependant l’angle d’approche est totalement différent. Tout d’abord dans l’évolution du rappeur, sur « Batterie Faible » Dams’ se donnait une image de gangster agressif et...

14 6
Avatar The Passenger
3
The Passenger
Critique de Ipséité par The Passenger

Cet album est une révélation. Oui, je vous l'avoue. Non pas une révélation musicale, une révélation personnelle. Grâce à cet album et au précédent du même artiste, Batterie faible, un dégout s’est conforté en moi. Il était déjà présent depuis l’apparition de l’auto-tune chez les rappeurs. Vous voyez de quoi je parle. Quand vous ajoutez à cela une musique à base de vocoder et le champ lexical d’un misogyne invétéré, vous obtenez la musique de Damso. Un rap censé... Lire la critique de Ipséité

3 3

Critiques : avis d'internautes (22)

Ipséité
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
La musique, j'l'aimais jusqu'à c'que j'sois dedans

J'avais apprécié l'album précédent de Damso, mais face à sa manière de composer ses sons et de poser assez variable, cela demandait un certain effort pour réellement hocher la tête comme 2Pac. (2pacnodinggif) Ici dès le première écoute j'ai aimé Nwaar Is the New Black, petite... Lire l'avis à propos de Ipséité

12
Avatar Walter Benyamin
8
Walter Benyamin ·
Critique écrite sans autotune sur une prod' de Twinsmatic

Ça fait longtemps que j'ai pas fait une critique d'album, c'est pas ce que je préfère faire en même temps mais j'avais envie de parler du nouvel album de Damso. Je dois d'abord resituer les faits: Décembre 2015 sortie de Nero Nemesis, première écoute d'un son avec Damso, le titre Pinochio, comment dire ? Aïe c'est la... Lire l'avis à propos de Ipséité

12 7
Avatar Sullyv4n
7
Sullyv4n ·
"Ipséité" album de la temporalité.

Depuis la sortie de l’album, le titre n’est plus à définir. Une personnalité évolue dans le temps et semble donc insaisissable. A l’image de cette quête, ce qui caractérise la musique de "Ipséité" c’est ça durée de vie. Dans la chronologie chaque chanson a de manière distincte, un début et une fin de vie. A l’inverse d’un freestyle, Damso appréhende... Lire la critique de Ipséité

13
Avatar K. de Vos
8
K. de Vos ·
Recherche identité

Pourquoi c'est le meilleur album francophone de 2017 ? (Et pourquoi j'utilise une tournure qui me donne envie de m'autoflageller ?) Damso, c'est quand même compliqué à faire avaler. C'est vulgaire et c'est sincère, de quoi choquer la ménagère. C'est vrai que le mec est quand même centré à 90% sur ses parties génitales et qu'il a l'art de se faire passer pour un vrai... Lire l'avis à propos de Ipséité

4 1
Avatar Jonathan_McNulty
9
Jonathan_McNulty ·
Découverte
BruxellesRap

Des prods posées, un texte toujours aussi travaillé, une voix toujours aussi puissante, un personnage toujours aussi noir (son âme bien entendu), solitaire, Ipséité annonce du lourd dès le premier morceau. Cependant, on peut finir par rapidement regretter le peu de sons aux prods plus lourdes et aux textes plus assassins que nous proposait Damso dans Batterie Faible (ce qui a grandement... Lire la critique de Ipséité

3
Avatar Didier  Dierdi
7
Didier Dierdi ·
Toutes les critiques de l'album Ipséité (22)
Vous pourriez également aimer...