Aboutissement

Avis sur KKSHISENSE8 (EP)

Avatar Durax
Critique publiée par le

Après 444 et 445 nuits, des EP vraiment excellents , Nepal revient KKSHISENSE8 pour conclure la trilogie. Qu'en penser ? Bah je sais pas mais je vais écrire une critique. Comme il n'y a que 8 sons je me permet de faire une petite review son par son :

  • Omotesando : Une introduction vraiment stylé et qui récompense la hype, ouverture sur berserk puis petit chantonnement de Nepal ,comme un méchant de manga arrivant sur le champ de bataille (ouai fallait l'imaginer). Puis nouveau flow dans un son qui donnera le ton de l'album a base de naruto, références geek et nouvelles tentatives réussies. Prod aux sonorités asiatiques en cohérence le nom Omotesando, une avenue de Tokyo que l'on surnomme la champ Elysée de Tokyo.
    "j'crois qu'j’ressemble à mon daron comme Sangoten
    J’veux pas reproduire ses erreurs
    Pourtant ses réussites sont pas à ma portée" Tout est résumé.

  • Evisu : Un morceau dynamique avec des onomatopées auto thunés en fond(nouvelles propositions du rappeur), très entraînant et assez addictive, elle aussi remplie de références mais je suis pas a la hauteur pour déchiffrer tout, ça demande trop de recherches google. Un morceau assez cool et moins sérieux que les autres, ça fait respirer l'EP.
    "Les kilomètres de eue-qu qu’ils s'prennent,Faudrait inventer un système métrique"

  • Babylone : c'est elle qui va porter le projet ! Elle fera les plus gros chiffres, ma préférée au niveau prod,flow et lyrics. Le sujet du son porte globalement (Les morceaux de Nepal ne parlent très rarement que d'un seul thème) sur la société qu'il compare à Babylone et sa société très stricte et dirigiste aux siècles avant J.C. "Si t'es au stud comme à l'usine Babylone à gagné" (ici critique des rappeurs qui sont au studio comme à l'usine, par automatisme, pour faire du commercial et faire gonfler les chiffres).

    • 150 CC : Très appréciable qui montre encore une autre facette de Nepal sur une prod "électro" avec un ton assez sombre. Ya Gracy Hopkins qui apporte une touche américaine au son très cool. Le titre exprimant le rythme très rapide de la vie en société(je lis ptet entre les lignes je garanti rien^^) et surement une référence à Mario Kart ou on retrouve l'idée de fantôme laissé après la meilleure run. "Si tu veux rattraper mon run, j't'ai laissé un fantôme sur la piste". Le son est sympa mais si il fallait choisir la moins bonne du projet ce serai elle.
  • City Light : Le traditionnel feat avec doums. Sur un fond de guitare électrique doums ouvre proprement le son et Nepal s'occupe du refrain planant fait son couplet. Et le son finit sur un klm acoustique chantant. Encore un exemple de nouvelles propositions, ça faisait longtemps que j'avais pas entendu chanter depuis les refrains qu'ils faisait pour les autres. Par ailleurs le refrain est assez répétitif sans pour autant être insupportable. Le titre du son exprimant les lumières de la ville(GoogleTraduction) ,surement Paris ici. La vie en ville étant parfois nocive. "Si tu parles bien mais qu't'agis peu, tu s'ras riche dans un monde de tristesse".

  • Necronomicon : Cette fois avec le Bohemian Club (Orus, Walter et Zoonard). Le son fait bouger la tête sur un piano dépressif et fait allusion au Necronomicon, un livre aux propriétés mystique très présent dans la Pop culture et les univers Lovecraftiens. On retrouve bien la poésie noire du groupe bohemian club qui a d'ailleurs rendu le feat avec le son "toxic" présent sur l'ep substance m. On peut encore dénombrer des références à Naruto dans le son.Le groupe parle à plusieurs reprise de la drogue et on va citer cette phrase de Walter pour ne pas oublier : "La drogue, c'est mal, j'le répète à tous mes proches (il faut qu'ils le sachent)"

  • Teczer : Très posée avec un refrain entraînant, c'est aussi une de mes préférés. Impossible de pas bouger la tête sur celle la(bon titre de vidéo putaclik). D'ailleurs Teczer a des lyrics déjà sortis par Nepal dans le freestyle Skyrock avec Lomepal. "Et je kiffe le javanais parce que ça me fait gagner des syllabes"

  • Cloud 8 : Un morceau conclusif qui introduit le prochain album dans une introspection assez rare chez klm. La prod est ouf.
    "J'me sens jeune et vieux en même temps
    Si j'pense comme un gosse et décide comme un adulte
    Ça risque fort d'm'éviter deux-trois embêtements"

    L'EP est excellent, avec un peu de digestion ce sera surement mon meilleur projet de rap de 2018.C'est varié , techniquement irréprochable, lyricalement solide et toujours aussi bien produit. Le projet multiplie les références aux rap us, à la culture japonaise et au jeu vidéo mais surtout à Naruto jusqu'au titre de l'ep , kakashi sensei étant un personnage de Naruto. D'ailleurs les personnages de Naruto ont toujours marqués nepal comme dans ibiki qui porte son titre du personnage du même nom. Je nuance tout de même en ajoutant que "150 cc" et "City Light" sont les moins percutantes du projet sans pour autant être mauvaises.
    On a un nepal plus dans l'introspection que d'habitude qui parle de lui, de ses parents de son prénom (d'ailleurs klm/clément),s'interroge et tente de nouvelles choses musicales tout en gardant ses thématiques de prédilection comme ou la critique des politiciens, du conformisme et la description de la vie en ville.Certifié Durax autant que 444/445 nuits. Prochain arrêt l'album donc ! "C’était le dernier EP avant l’album, l’aventure commence maintenant ... :)" . A écouter : Tout l'ep.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 895 fois
8 apprécient · 1 n'apprécie pas

Durax a ajouté cet EP à 2 listes KKSHISENSE8 (EP)

Autres actions de Durax KKSHISENSE8 (EP)