Avis sur

Keeper of the Seven Keys, Part II par Cellophane

Avatar Cellophane
Critique publiée par le

Helloween - Keeper Of The Seven Keys - Part II
Voilà un album de qualité, avec de beaux instruments, un chant efficace et, surtout, la plupart du temps, d’excellente mélodie.
Si j’ai pu décrocher une fois ou deux parce que le morceau était moins carré (et que l’ensemble m’a habitué à ce côté bien posé, bien écrit), j’ai passé un excellent moment avec ce disque.

Le CD dans le détail :
1 - Invitation : Très bonne intro, puissante, posée
2 - Eagle Fly Free : l’accompagnement est un peu chargé à mon goût (surtout la batterie) mais la mélodie l’emporte
3 - You Always Walk Alone : toujours aussi chargé mais moins mélodieux, plus touffu et j’ai moins réussi à m’accrocher à quelque chose.
4 - Rise And Fall : une bonne rythmique d’accompagnement entraînante et variée sur lequel le chant se pose bien
5 - Dr. Stein : plus pose, maîtrisé, on apprécie mieux la qualité du chant, du solo, la pertinence de l’orchestration
6 - We Got The Right : ça reste beau, puissant, envoûtant mais peut-être un peu plus classique
7 - March Of Time : j’aime bien les refrains mais couplets et solos donnent l’impression que chacun fait un peu ce qu’il veut, c’est moins varié, moins structuré, je m’y retrouve moins
8 - I Want Out : plus carré, peut-être un peu routinier mais toujours une belle énergie, efficace et de qualité
9 - Keeper Of The Seven Keys : 13’40, y’a du bon, du très bon, du moins bon, un peu de tout… Ce qui m’a manqué, c’est une unité, que ce soit une progression sur l’ensemble ou quelque chose en trois parties comme Bohémian Rhapsodie ou Bat out of Hell (ou plus ou moins de parties, qu’importe, mais quelque chose de cohérent). Là, à changer de genre, style, tempo, toutes les minutes ça fait « démo de capacités », comme si je changeais de station régulièrement avec l’interrogation : pourquoi n’ont-ils pas fait plusieurs morceaux ?
10 - Save Us : un accompagnement très péchu, presque surchargé, avec un chant plus calme, presque aérien parfois, et le sentiment que les deux n’ont rien à faire ensemble…

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 89 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Cellophane Keeper of the Seven Keys, Part II