Si seulement il était resté underground ...

Avis sur Le Chant des sirènes

Avatar mavhoc
Critique publiée par le

Le principal problème d'Orelsan n'est ni ses textes ni son flow et encore moins ses musiques, non son seul vrais défaut c'est sa célébrité. Du coup il se retrouve propulsé comme idole d'un rap français grand publique et ceux qui lui crachent dessus sont ceux là même qui vénéraient Booba il y a encore peu.
On peut ne pas aimer, son style, son flow différent, l'aspect propre sur lui et bien sur ses thèmes de jeune rebelle. Pour ma part j'apprécie qu'il ne soit pas créé un personnage de gangster, qu'il soit resté assez simple.

Et l'album, Le chant des Sirènes, est un excellent album, bien travaillé on voit également des mises en pages différentes des habituelles couplets/refrains (Raelsan, Mauvaise Idée, Suicide Social).
Le thème principal de l'artiste superstar qui se déteste lui même à cause de ses changements, du besoin d'autodestruction alcoolique lié a un désir sexuel tellement puissant que ça détruit sa vie est très agréable à écouter.
Le titre éponyme comme la première piste, Raelsan, sont de francs succès, l'artiste désabusé se complètent avec Plus rien ne m'étonne. Mauvaise idée quant à elle est une chanson qui se veut humoristique, car Orelsan a gardé un puissant sens de l'humour, parfois mal compris (comme Suicide Social).

L'ensemble d'echec amoureux qui est composé de Double Vie et Finir Mal est vraiment un des meilleurs passage de l'album, en opposition "Finir seul" est une grosse déception pour moi. Des trous dans la tête est un morceau sans réel but qui n'apporte rien si ce n'est continuer à préciser le concept de l'alcoolisme comme solution face à un nihilisme latent. La petite marchand saura étonné et faire pleurer certains fans tandis que d'autres seront ennuyé par cela.

1990-2010 est également un bon duo de morceaux, peut être que le concept aurait put être plus travaillé, on regrettera cela. La Morale a la chance de donner l'état d'esprit d'Orelsan mais le morceaux en soi est relativement décevant, à l'opposé "Ils sont cool" est une véritable bonne surprise, bien amusante, Orelsan sait se faire plaisir.
Suicide Social est un hymne incompris, un morceau rempli de punchline sans réel profondeur derrière, quel dommage que le publique ne l'ait pas compris. Et "Elle viendra quand même" finit parfaitement l'album.

Un bon album composé d'excellents morceaux, un partage entre chants et raps bien fait également, Orelsan restant un rappeur avant tout, deux-trois morceaux un peu en-dessous mais pas trop encore. Au final, si cet album a été descendu par certaine personne c'est que le jeune lillois a acquis une telle célébrité qu'on a eut besoin de le critiquer, de s'y opposer, parce que le commercial ne doit pas être bon, mais parfois ça l'est.
Surement pas le meilleur rappeur de France, Orelsan est cependant un des rares qui soit connu du grand publique et soit de qualité.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 921 fois
10 apprécient · 1 n'apprécie pas

mavhoc a ajouté cet album à 1 liste Le Chant des sirènes

Autres actions de mavhoc Le Chant des sirènes