Son âme vendue au diable...

Avis sur Let It Bleed

Avatar Eric Pokespagne
Critique publiée par le

L'innocence pop noyée dans une piscine ultra médiatisée, Jagger et Richards révélaient au Rock son âme vendue au diable, tourmentée et narquoise. En mettant au point cette alchimie dévastatrice (Sex & Drugs & R'n'R) ils allaient en devenir la caricature, sinon l'épitaphe : mais, en 69, il y avait encore suffisamment de vraie menace et de violence sourde pour que personne ne puisse ni en rire, ni en jouir...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 482 fois
3 apprécient

Eric Pokespagne a ajouté cet album à 6 listes Let It Bleed

Autres actions de Eric Pokespagne Let It Bleed